Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par REVUE DE WEB NOUARA

EL WATAN

 

le 28.02.17 | 12h00

 

Spécialisée dans la collecte et la transformation des déchets, l’entreprise publique Ecoset travaille depuis un certain temps pour la réalisation de la première usine de tri sélectif en Algérie.

De la taille d’un complexe industriel, cette usine sera en principe réalisée avec un groupe qatari. Le directeur général, Messaoud Smati, a bien voulu nous parler de ce projet et des autres actions de partenariat. «Confiée à un expert, l’étude technico-commerciale est presque terminée. Il reste à finaliser le volet inhérent à la caractérisation des déchets», souligne en préambule notre interlocuteur. «Le partenaire qatari (Promer-Qatar) voudrait entamer son partenariat en Algérie par une première expérience à Sétif.

Dotée initialement d’un capital de 15 millions de dollars, l’usine  devant traiter quotidiennement 500 tonnes (déchets ménagers générés par les villes de Sétif et El-Eulma) est une excellente opportunité. En plus de la création de 100 emplois directs, nous allons bénéficier du transfert de technologie, éviter par là même la construction de nouveaux casiers et moderniser le traitement des déchets. Avec ces nouvelles techniques, on devrait transformer les déchets organiques en produits bio-fertilisants, c’est-à-dire en engrais naturels», enchaîne M. Smati, qui a tenu à revenir sur la mission effectuée en novembre dernier à Lyon (France).

«Le déplacement de Lyon, liée à Sétif par un partenariat, rentre dans le cadre du programme de modernisation de notre outil de travail. Intéressé par un accompagnement technique dans le  tri par voie optique, qui consiste à traiter mécaniquement chaque fraction des produits recyclables, on a non seulement visité bon nombre de sites de dépollution, mais noué des contacts avec des entreprises du domaine. L’implication directe du consul général à Lyon, Abdelmalek Serrai, nous a été d’un grand concours.

Elle nous a, en outre, permis  de visiter un centre d’incinération de déchets organiques par voie énergétique qui nous intéresse aussi. Le traitement des bouteilles en verre fait partie de nos projets futurs», a détaillé notre interlocuteur. Soulignons, par ailleurs, qu’Ecoset collectant mensuellement 150 tonnes de papiers est, en matière de récupération de la matière précitée, la première EPIC à l’échelle nationale, et l’un des nombreux fournisseurs locaux de matières premières de Tonic.

Il convient de préciser que 500 tonnes, soit 12,5 millions de bouteilles en plastique (PET), ont été collectés par l’entreprise précitée en 2016. Travaillant avec des camions dotés de GPS, l’EPIC qui se charge, en outre, du ramassage des déchets de 17 secteurs sur les 34 que compte la ville de Sétif, va, en ce début d’année, étendre son champ d’action à El-Eulma, où elle prendra en charge 4 grands secteurs sur les 12 que compte la cité commerciale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article