Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Augmentation du nombre des oiseaux migrateurs dans la zone du barrage de Béni Haroun

APS/26/03/2017 - 19:08

 

Le nombre d’oiseaux migrateurs  a augmenté dans la région  du  barrage de Béni Haroun de la wilaya de Mila, atteignant les 17.000 oiseaux  répartis  sur 19 espèces, a-t-on appris dimanche auprès  d’un responsable de la conservation des forêts.

Cette augmentation recensée  reflète le mouvement "en courbe ascendante" des oiseaux migrateurs  dans cette zone a précisé le chef de service protection de la faune et de la flore auprès de la conservation des forêts, Samir Benftima détaillant qu’en 2013 les sujets avifaunes  ne dépassaient pas les 5.000 volatiles  et  expliquant que ce phénomène constitue "un indicateur de biodiversité et d’une richesse avifaune considérable dans cette région".

Il a, à ce propos rappelé que le barrage de Béni Haroun,  un ouvrage hydraulique majestueux d’une capacité de stockage de 1 milliard m3 d’eau, implanté dans une surface verte présente  une grande diversité faunistique et floristique,  précisant que ce facteur favorise cette  halte migratoire dans  une zone qui assure "les conditions  de nidification",  pour des espèces  dont la plupart sont rares venus  de l’Europe et d’Asie.

Parmi ces races, 5.000 oiseaux de la famille du Grand Cormoran ont été recensés à Mila, a souligné  M. Benftima  affirmant  que ce nombre constitue "un record national".

Le Ciconiidé figure également parmi les oiseaux migrateurs "habitués" de la région de Beni Haroun transitant depuis l’Europe profonde à Béni Haroun  à la recherche d’un climat doux .

Le même responsable a indiqué que le lac Oum Lahnache sur les monts de Tassadane Haddada, culminant à plus de 1200 mètres d’altitude  sera prochainement classée soulignant que cette zone dispose de toutes les richesses faunistiques et floristiques  requises.

Selon M. Benftima, le classement d’une région en zone humide requiert plusieurs conditions dont une biodiversité  et des richesses faunistiques et floristiques. APS

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article