Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

APS/26/03/2017 - 19:08

 

Le nombre d’oiseaux migrateurs  a augmenté dans la région  du  barrage de Béni Haroun de la wilaya de Mila, atteignant les 17.000 oiseaux  répartis  sur 19 espèces, a-t-on appris dimanche auprès  d’un responsable de la conservation des forêts.

Cette augmentation recensée  reflète le mouvement "en courbe ascendante" des oiseaux migrateurs  dans cette zone a précisé le chef de service protection de la faune et de la flore auprès de la conservation des forêts, Samir Benftima détaillant qu’en 2013 les sujets avifaunes  ne dépassaient pas les 5.000 volatiles  et  expliquant que ce phénomène constitue "un indicateur de biodiversité et d’une richesse avifaune considérable dans cette région".

Il a, à ce propos rappelé que le barrage de Béni Haroun,  un ouvrage hydraulique majestueux d’une capacité de stockage de 1 milliard m3 d’eau, implanté dans une surface verte présente  une grande diversité faunistique et floristique,  précisant que ce facteur favorise cette  halte migratoire dans  une zone qui assure "les conditions  de nidification",  pour des espèces  dont la plupart sont rares venus  de l’Europe et d’Asie.

Parmi ces races, 5.000 oiseaux de la famille du Grand Cormoran ont été recensés à Mila, a souligné  M. Benftima  affirmant  que ce nombre constitue "un record national".

Le Ciconiidé figure également parmi les oiseaux migrateurs "habitués" de la région de Beni Haroun transitant depuis l’Europe profonde à Béni Haroun  à la recherche d’un climat doux .

Le même responsable a indiqué que le lac Oum Lahnache sur les monts de Tassadane Haddada, culminant à plus de 1200 mètres d’altitude  sera prochainement classée soulignant que cette zone dispose de toutes les richesses faunistiques et floristiques  requises.

Selon M. Benftima, le classement d’une région en zone humide requiert plusieurs conditions dont une biodiversité  et des richesses faunistiques et floristiques. APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article