Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara

Face au défi que représente l’or bleu en Algérie, notamment la bonne gestion de cette ressource vitale pour les ambitieux programmes dans l’agriculture, notamment dans le sud du pays, la société canadienne RHST Industries, détentrice des droits de commercialisation du brevet de l‘innovation anti-évaporation, vient de s’installer en Algérie.

Partant du constat, que près de 40% de la ressource utilisée dans l’agriculture sont perdues par le fait de l’évaporation de l’eau, la société canadienne, par le biais du Dr Cheikh Belfedil Hafsi (executive officer) a même « sensibilié » les ministres de l’agriculture et celui de l’hydraulique, et ce, par le biais d’une missive accompagnée d’une journée d’étude sur le programme tenu récemment à Alger.

« L’Algérie dispose d’une capacité annuelle de 12 milliards de m3, avec environ 5 milliards de m3 de pertes. J’ai dit aux ministres concernés je vous donne un produit qui récupère les 12 milliards de m3 sans perte et vous faites un investissement une seule fois et une bonne fois pour toute. » explique M. Hafsi, pour qui, les solutions préconisées par RHST vont transformer le Sahara en terres arables !      

En attendant les décisions gouvernementales, RHST Industries a déjà ciblé des partenaires privés qui pourraient la représenter sur le territoire algérien. Sa stratégie proposée sera  empreinte, explique notre interlocuteur, en une participation soutenue dans le programme du gouvernement pour l‘irrigation d‘un million d‘hectares en permettant, grâce à son innovation d‘avoir plus de quantités d‘eau disponible ; par des actions opérationnelles permettant d‘avoir une eau épurée d‘algues et de bactéries limitant les coûts de son traitement et jouant un rôle important dans la protection de l‘environnement ; par une assistance directe aux agriculteurs en leur permettant de mieux gérer leur bassin d‘eau ; et enfin par une action conséquente de son innovation en participant de façon active à la transformation du Sahara en terres arables.

Et afin d’y arriver, l‘entreprise RHST Industries est prête à faire des essais techniques sous le contrôle des structures étatiques concernées, nous explique son représentant en Algérie.

Présente activement en Chine et même chez le voisin de l’Ouest, M.Hafsi n’a pas omis de signaler que le programme proposé peut aider, par un dossier adéquat, pour une prise de décision gouvernementale dans ce domaine. En d’expliquer que la gratuité de l’eau pour les agriculteurs est un facteur qui plaide pour le gaspillage de cette ressource, et surtout, avoue t-il, un facteur dissuadant la commercialisation de leurs produits. Et de suggérer, pour mieux connaître le programme, d’organiser une mission pour les techniciens algériens sur les lieux où RHST Industries a aidé à mettre en place ces politiques pour une évaluation plus rapide, dit-il.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article