Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

Selon la direction de l’environnement de la wilaya de Annaba, les plaintes déposées par cette association à l’encontre du propriétaire de cette usine, soi-disant à la demande des riverains, sont infondées, et il y aurait eu beaucoup de bruit pour rien.

L’alerte à la pollution lancée en juin 2014 par une association de lutte pour la préservation de l’environnement contre une entreprise de fabrication d’engrais agricoles, établie en bordure de la RN 44, à la sortie de la ville de Berrahal, a fait long feu.


Selon la direction de l’environnement de la wilaya de Annaba, les plaintes déposées par cette association à l’encontre du propriétaire de cette usine, soi-disant à la demande des riverains, sont infondées et il y aurait eu beaucoup de bruit pour rien.

“Nous sommes formels là-dessus, la fabrique d’engrais phosphatés, dénommée Eurl Agrifed, ne présente aucun danger pour l’environnement. Une commission d’enquête dépêchée par la direction de l’environnement s’est rendue sur les lieux en présence de représentants de la commune de Berrahal, dont dépend territorialement cette installation. Nos spécialistes ont procédé à une minutieuse inspection de la zone, sans trouver la moindre trace de pollution de quelque nature que ce soit. Les mêmes investigations ont concerné le circuit de conditionnement des produits de cette unité, et aucune anomalie dans le cahier des charges n’a été décelée, si ce n’étaient des remarques concernant le stockage en lieu clos desdites marchandises. Nous avons fait part de nos conclusions à qui de droit et il n’y a pas lieu de s’étaler plus sur ce sujet. Pour nous, le dossier est clos”, a indiqué ce responsable que nous avons contacté.


Conforté par l’arbitrage de la direction concernée et par ceux de 5 experts judiciaires agréés, le propriétaire de l’usine mise à l’index par l’association ne compte pas s’arrêter là. “J’ai été accusé à tort de pollution, j’ai été traîné devant les tribunaux par des personnes qui occupent indûment mes terres, tout ça parce que le président de l’association de protection de l’environnement, qui ne représente en vérité que lui-même, en a décidé ainsi.

J’ai perdu beaucoup trop de temps dans les prétoires et les cabinets d’experts au détriment de ma vie familiale et de mon travail, et cela me motive pour poursuivre tous ceux qui m’ont malmené injustement”, s’indigne Ali Thabet. Et d’affirmer que cette affaire d’atteinte à l’environnement n’est qu’un sordide coup monté qui aurait été fomenté à son encontre par le président de l’association en question et les riverains.

“Les riverains occupent l’une de mes terres située juste à côté de l’usine, et ils ont inventé toute cette histoire dans le but inavoué de me contraindre à quitter les lieux. Le problème pour eux est que le lotissement sur lequel ils ont érigé leurs constructions illicites m’appartient en toute propriété depuis 2003 et que je m’étais refusé par humanité de les faire partir, mais maintenant je suis décidé à le faire”, soutient-il.


Exhibant les grosses de 8 jugements qui le rétablissent dans ses droits légitimes, ainsi que le livret foncier sur lequel figurent les lots au centre de toute cette polémique, il assure qu’il fera tout afin que ceux qui lui ont fait du mal répondent pour leurs actes devant la justice algérienne.

A. ALLIA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GHENNAI 02/05/2017 09:23

Bonjour,
Je souhaiterais participer a vos actions et contribuer à l protection de l'environnement, je réside en France ,je pense on pourraient réaliser une bonne coopération entre les deux pays.

Halim

Karim Tedjani 02/05/2017 17:47

Bonjour, je vous invite à me joindre sur la rubrique "contact" de ce blog. Bien à vous, Karim Tedjani.