Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

Alger / Protection de l’environnement : A Sidi Fredj, plaidoyer pour l’appliquation effective des lois

Reporters

 

 

 

Reporters

 

 

 

 

 

Mardi, 23 mai 2017 06:00

Écrit par MENRAD BAHMED

 

Samedi 20 mai, au camp des Scouts musulmans à Sidi Fredj, à l’ouest de la capitale, la présidente de la Fédération nationale de la protection de l’environnement a organisé une conférence nationale sur les droits à l’environnement.

Lors de cette rencontre d’une journée, bien que le sujet soit complexe, une série de problèmes se posant avec acuité à l’environnement a été traitée. Un environnement qui ne concerne pas seulement la présidente ainsi que les membres qui adhèrent à cette idée mais aussi tout citoyen.

La sonnette d’alarme est tirée à tous les niveaux du fait que les lois ne sont pas appliquées sur le terrain. Il y a quelque part  un manque de volonté de donner à l’environnement ses droits à la protection.

Lors de cette conférence, il a été développé trois thèmes importants par des sommités de nos universités de Tizi Ouzou, à l’image de Mme Hocine Nouara, docteur en droit, des docteurs Abou El Fadel Bahloul et Fateh Kamel.

Lors de l’ouverture de la conférence, qui a regroupé une trentaine d’associations venues de trente wilayas, ainsi que d’autres personnalités, la présidente de la préservation de l’environnement, Mme Zerouati Fatima-Zohra, qui est en même temps membre de droit, a appelé du haut de sa tribune les autorités qui gèrent le pays à accorder plus d’importance à notre environnement en mettant en application les lois qui le gèrent et de ne pas les laisser traîner de tiroir en tiroir.

Par ailleurs, elle a souligné que ce problème concerne tout le monde sans exception aucune. Elle s’est aussi longuement attardée sur la pollution sous ses différentes formes qui minent notre quotidien à cause d’un manque flagrant d’une culture environnementale. Mme Zerouati, qui est une des premières militantes de la défense de la nature, a en outre insisté sur les manières efficaces pour garder un environnement sain à travers toutes les wilayas. Elle a aussi laissé entendre que les moyens de lutte pour défendre la nature, qui nous donne cette bouffée d’oxygène pour vivre, ont changé radicalement.

« Une formation des présidents d’association est indispensable pour pouvoir enregistrer des résultats satisfaisants et  développer des compétences afin de valoriser leurs actions quotidiennes sur le terrain en associant tous les citoyens », a-t-elle indiqué. Prenant le relais, Hocine Nouara a souligné que la Constitution de 2016 a introduit de nombreux articles pour la protection de l’environnement afin d’offrir aux prochaines générations leurs droits sur l’environnement qui appartient à tout le monde, de prendre des décisions draconiennes.

Ce dernier, a-t-elle souligné, est un droit pour tous qui ont aussi l’obligation de sensibiliser pour la préservation d’’un environnement sain. Elle a indiqué que le législateur a tout fait, il reste à l’Exécutif de mettre en place leur application. Le problème de l’environnement n’est pas lié seulement à la pollution mais à plusieurs autres facteurs, plusieurs autres secteurs. Ainsi elle a soulevé le problème qui se pose au niveau des autorisations accordées pour les constructions ou la mise en place d’un projet polluant. Ces dernières ne doivent pas toucher aux terres agricoles et l’environnement doit donner son aval pour telle ou telle autorisation. Plusieurs autres points ont été développés par Mme Hocine, qui milite elle aussi pour la protection de l’environnement.

De son côté, le docteur Abou Fadel n’est pas allé avec le dos de la cuillère : « La justice doit jouer son plein rôle pour assurer la protection de cette biosphère en mettant en avant les lois qui la protègent.» Le docteur Fateh Kamel, de l’université de Mascara, a souhaité que les médias jouent pleinement leur rôle en inculquant aux lecteurs une culture de la protection de l’environnement. Un débat riche et varié s’est instauré convergeant sur la préservation de l’environnement qui est un devoir et  l’affaire de tous. La Fédération nationale a tenu, lors de cette journée, à honorer plusieurs associations pour les encourager à faire mieux. Enfin, tous les présidents présents ont reconnu les efforts déployés par la présidente de la Fédération nationale. Mme Zerouati, journaliste, productrice à la Radio nationale, est connue pour son sérieux dans de bonnes actions. Elle  est militante, nationaliste aussi. 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article