Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écologie en Algérie

Le taux de remplissage des barrages à l’échelle nationale est estimé actuellement à 70%, a indiqué jeudi à Mila le directeur général de l’Agence nationale des barrages et des transferts (ANBT), Beraki Arezki.


Les 75 ouvrages composant le parc national des barrages emmagasinent au total un volume d’eau de cinq (5) milliards de mètres cubes (5 milliards m3) pour une capacité de stockage totale de 6,8 milliards m3, a précisé ce responsable à l’APS en marge d’une cérémonie organisée en l’honneur des travailleurs de l’agence partant en retraite.


Similaire à celle relevée à la même période de l’année passée, cette situation est "très confortable" pour satisfaire les charges supportées par ces ouvrages, à savoir l’alimentation en eau potable et l’irrigation, a assuré le DG de l’ANBT.


Les services de l’ANBT prévoient la réception, vers fin 2017, de cinq (5) nouveaux barrages d’une capacité de rétention globale de 500 millions m3.


Il s’agit des barrages d’Ouldjet Mellag à Tébessa (pour alimenter le complexe de phosphate d’Oued Kébrit de Souk Ahras), Soubella à M’sila (90% de taux de réalisation), Béni Slimane à Médéa (destiné à l’irrigation agricole), Ettaht à Mascara et Seglaba à Laghouat.


Quatre (4) autres barrages devront être réceptionnés entre 2018 et 2019, a ajouté le responsable de l’ANBT. 132 retraités de l’ANBT ont été honorés au cours de la cérémonie tenue au siège de l’Agence, dans la région d’Essibari à Béni Haroun.
Les 100 meilleurs travailleurs parmi les 6.000 employés ont été également distingués à l’occasion dans une initiative visant, selon le DG de l’ANBT, "à encourager et récompenser les performances".

APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article