Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écologie en Algérie

  Maghreb Emergent mercredi 10 mai 2017 10:09

Maghreb Emergent mercredi 10 mai 2017 10:09

Le cadre réglementaire national relatif à la valorisation du biogaz à partir des déchets issus des Centres d'enfouissement technique (CET) et des stations d'épuration (STEP) a été "mis en place", a indiqué mardi à Oran la conseillère du ministre des Ressources en Eau et de l'Environnement, Nacéra Bernaoui.


"La mise en place des mécanismes réglementaires, décrétés en mars dernier, consolide la stratégie nationale en matière d’environnement et de développement durable", a précisé Mme Bernaoui, à l'occasion d'une journée d'études sur les enjeux de la valorisation du biogaz.
La concrétisation de la stratégie nationale s’est déjà traduite par la création de plus de 160 CET à travers le pays, et par la mise en place de STEP au niveau des wilayas, a-t-elle rappelé.


Cette stratégie a permis l’élimination de nombreuses décharges sauvages, a-t-elle souligné avant de mettre l'accent sur "les nouvelles exigences et les pistes prometteuses qui se profilent pour le futur", notamment dans les domaines du tri sélectif des déchets solides, du développement du recyclage, de la valorisation des déchets organiques par la production de compost, et de la récupération du biogaz au niveau des CET et des STEP.


Mettant en relief les enjeux, Mme Bernaoui a expliqué qu'ils résident notamment dans "la mise à niveau des CET pour des raisons normatives et de sécurité" (le gaz méthane rejeté étant explosif), et dans "la préservation de l'environnement, sachant que le méthane est un gaz à effet de serre dont le pouvoir de réchauffement climatique est 29 fois plus fort que le gaz carbonique (CO2)".


La responsable a également insisté sur le fait que "la valorisation énergétique du méthane peut contribuer à réduire l’utilisation de l’énergie du réseau classique de Sonelgaz et, donc, est un élément qui contribue à préserver les ressources".


Interrogée par l'APS en marge de cette rencontre, Mme Bernaoui a fait savoir qu'une opération pilote d'exploitation du biogaz sera lancée après accomplissement des procédures réglementaires afférentes (avis d'appels d'offres).


Elle a signalé dans ce sens qu'une "forte demande" pour cette activité est d'ores et déjà exprimée par les acteurs du secteur industriel spécialisés en ce domaine, ce qui augure de "perspectives prometteuses quant à la mise en place d'une réelle économie verte".
La journée d'études a été organisée par le laboratoire "Innovation de produits et systèmes industriels" (IPSIL) de l'Ecole nationale polytechnique d'Oran (ENPO) en collaboration avec la Direction de l'environnement de la wilaya d'Oran et le Bureau "R20 Med" assurant la représentation méditerranéenne de l'Organisation non gouvernementale (ONG) R20 (Regions of climate action).


Quelque 70 cadres, entre universitaires, directeurs généraux des EPIC-CET, représentants de l'Office national d'assainissement (ONA) et de STEP de différentes wilayas du pays, ont pris part à cette rencontre également marquée par la présentation de l'expérience de compagnies finlandaises versées dans la production d'énergie renouvelable à partir des déchets.


La directrice de l'EPIC CET d'Oran, Dalila Chellal a signalé à cette occasion qu'environ 400.000 tonnes de déchets ménagers sont entassées chaque année au niveau des trois CET de cette wilaya. Une tonne de ces déchets peut générer à elle seule jusqu'à 200 m3 de biogaz, a-t-elle fait savoir.

APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ANDRE FREDERIC KENMOGNE 23/03/2020 05:31

Je suis interresé par la production du biogas merci