Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

Photo: Karim Tedjani

Photo: Karim Tedjani

L'Algérie va apparemment abandonner ses vélléités de gaz pour développer l'idée d'une production intensive d'énergie photovoltaïque. Une bonne nouvelle, certes, en substance, mais  qui doit cependant rester assujettie à de prudentes réserves.

Esperons ainsi que de l'inertie économique provoquée par la rente pétrolière, nous n'allons pas passer, comme de Charybde à Scylla à celle d'une énergie solaire otage du développement durable Européen.Cette ressource naturelle ne devrait pas, cette fois-ci, servir à renouveler un cercle vicieux qui aura fait assez de dégats sur la nature de notre économie nationale; qui a servi au fond et avant tout le développement de nos si "chers" voisins et partenaires d'outre-mer aux manières parasitaires .

Il est clair qu'une Algérie qui se contenterait  seulement et toujours du statut unique de méga-fournisseur d'énergie, aussi supposement propre qu'elle pourrait paraitre, restera un pays dont le reste du monde n'attendra aucun développement de sa véritable ressource naturelle. Qui est ou doit être , à l'instar de n'importe quel autre pays libre  et soucieux de sa bonne destinée , celui de son potentiel humain ainsi que d'une  énergie avant tout  sociale.

Pour ma part, je pense que le projet de méga-structure photovoltaïque dans le Sahara aura également son lot d'impacts négatifs sur l'environnement algérien. Il risque  également d'attiser les appétits carnassiers des grands capitalistes de cette planète qui voudront garder notre nation dans son état chrysalide de producteur d'énergie au destin  figé de consommateur de savoir-produire exotiques.

Le gigantisme sous la coupe de la gouvernance des grands "petits trafics " n'a jamais fait la fortune du peuple algérien. Comment changer de système énergétique sans changer de système de gouvernance? Voilà une question qu'il serait bien imprudent ou naïf d'occulter dans un tel dossier...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article