Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écologie en Algérie

Par 

 

 

"Les supporters inconditionnels des énergies fossiles ne vont probablement pas apprécier la nouvelle, mais c’est ainsi : l’Algérie a décidé d’abandonner l’exploitation du gaz de schiste et de concentrer tous ses efforts sur les énergies renouvelables. Gros plan sur une nouvelle aussi inattendue que réjouissante.

L’information a été relayée hier par Reporterre, site de référence consacré à l’actualité de l’écologie. Le mois dernier, le ministre algérien de l’énergie, Nourredine Boutarfa, a annoncé que son pays renonçait à exploiter le gaz de schiste auquel on promettait pourtant un grand avenir.

À l’origine de ce retournement de situation, des manifestations hostiles au projet dans le Sahara. La population locale réclamait la fermeture d’un puits expérimental en fonctionnement depuis 2012 et, apparemment, elle aurait été entendue.

Tant que la fracturation hydraulique (seul procédé permettant actuellement l’exploitation du gaz de schiste) n’aura pas apporté la preuve qu’elle est sans danger pour l’environnement et les habitants, alors, l’Algérie renoncera à ce potentiel énergétique.

Cependant, les craintes et les plaintes de la population ne seraient pas les seuls obstacles au gaz de schiste en Algérie. D’autres causes, d’ordre économique, auraient également conduit Nourredine Boutarfa à décréter ce moratoire. Comme le souligne Reporterre, trop d’incertitudes pèseraient en effet sur la rentabilité du projet…

Du coup, à la place, les autorités se replient sur les hydrocarbures conventionnels mais, surtout, lancent un important programme de développement des énergies renouvelables. Le pays veut atteindre les 12 000 mégawatts d’électricité d’origine renouvelable d’ici 2030… contre seulement 500 mégawatts aujourd’hui. Un objectif ambitieux qui passera notamment par la construction d’un « mégaprojet de plus de 4 000 mégawatts en solaire photovoltaïque ».

Autrement dit, l’Algérie a décidé de faire contre mauvaise fortune bon coeur. Le gaz de schiste ne tient pas ses promesses ? Tant mieux ! C’est l’occasion d’abandonner un projet incertain et potentiellement nuisible par des énergies d’avenir, écologiques, durables et renouvelables !

1, 2, 3, viva l’Algérie !"

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article