Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

À Akbou, la crise des déchets ménagers prend des proportions alarmantes

Akbou, ville située à 68 kilomètres de Béjaïa, croule sous les déchets ménagers.

Depuis 40 longs jours, les ordures ne sont plus collectées par les services municipaux. Près de 50 000 habitants souffrent des odeurs insupportables des ordures et risquent de graves maladies.

Les habitants craignent le déclenchement d’épidémies si cette situation d’insalubrité venait à perdurer. Cette très riche commune -elle compte plusieurs fleurons industriels- n’a plus où déposer ces ordures depuis la fermeture de sa décharge sauvage. Cette dernière est située à Biziou, à quelque 4 kilomètres du centre-ville d’Akbou. Depuis 40 jours, elle est fermée par les habitants de Biziou de cette petite agglomération.

Ces derniers avaient déjà fermé, il y a plus d’une année, cette décharge pour exhorter les autorités à trouver une alternative plus civilisée et surtout moins dangereuse pour eux. Pour dénoncer cette situation dangereuse pour la santé publique, une marche des habitants a été organisée, dimanche 27 août, à l’appel d’une coordination intercommunale de citoyens issus de plusieurs communes de cette Daïra dont Akbou, Ighrem et Ichelathen.

Cette coordination des quartiers et villages d’Akbou réclame notamment « la réouverture immédiate de la décharge de Biziou, et à terme, l’installation d’une déchèterie autrement dit une unité de recyclage des déchets ». Le président de l’Assemblée communale d’Akbou, Abderrahmane Bensebaa, en poste depuis près de 20 ans, avait promis à plusieurs reprises de trouver une solution.

Mais depuis, aucune solution n’a été trouvée. Résultat : le problème est toujours posé et la ville se retrouve à nouveau dans l’insalubrité et le risque d’une catastrophe sanitaire.

À Akbou, beaucoup de citoyens sont pessimistes : pour eux, l’État s’est depuis longtemps désengagé et a déserté cette région située au cœur de la Kabylie. Pour preuve, ils s’interrogent sur le fait que non seulement les autorités n’ont proposé aucune solution, mais pire encore, ils bloquent, depuis plus d’une année, un projet de Cevital qui veut créer, une unité écologique de traitement des déchets qui réglera définitivement le problème des ordures générés par les 52 communes de la wilaya de Béjaïa.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article