Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écologie en Algérie

 

Une étude de faisabilité d’un centre de traitement intégré des déchets (centre d'enfouissement technique de Hamici) au profit de la wilaya d’Alger a été lancée dimanche dans le cadre de la coopération algéro-sud-coréenne.

Ce projet d'étude a été lancé lors d’un atelier dédié à la coopération bilatérale en matière de protection de l’environnement et la gestion des déchets en présence de la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati, et de l’ambassadeur sud-coréen, Park Sang-Jin.

Cette étude qui s’étalera sur une période de dix mois a été confiée à l’Agence nationale des déchets (AND) pour la partie algérienne et à l’Institut Coréen de l’Industrie et de la Technologie de l’Environnement (KEITI) pour la partie sud-coréenne. L’étude sera financée par la partie sud-coréenne, et ce, dans le cadre de la coopération entre les deux pays, a expliqué, M. Tebbani, directeur de l'Environnement au niveau du ministère.

L’objectif étant de renforcer le dialogue dans le domaine de la protection de l’environnement pour permettre, ainsi, un échange de bonnes pratiques et de savoir-faire entre les acteurs des deux pays. Mme Zerouati a insisté, dans une allocution prononcée à l'occasion de cet atelier, sur l'adoption d'une "approche nationale dans la gestion des déchets" tout en affirmant l'engagement de son département ministériel dans ce cadre.

Le projet d'étude au profit de la capitale permettra, selon elle, de tirer profit de l`expérience et du savoir-faire de la Corée du Sud dans le domaine de la gestion des déchets, soulignant que 3000 de tonnes de déchets par jour sont recensés pour la capitale seulement.

Et dans une déclaration à la presse, la ministre a relevé l'impératif de passer à une autre étape, qui est de rendre les déchets "une source d'emploi et d'énergie et permettre l'usage de plusieurs matières premières, et ce, grâce au traitement mécanique et du recyclage". Soulignant la participation de tous les chercheurs et autorités concernés par la réalisation de ces objectifs, la ministre a estimé que "nos déchets sont notre prochain pétrole et constituent une source de richesses en allant vers le traitement mécanique et le recyclage".

"Après dix mois (finalisation de projet d'étude), on pourra passer à une gestion effective et efficace des déchets, afin de réaliser les objectifs de développement durable", a-t-elle précisé en exprimant son souhait de voir le partenariat avec les Sud-coréens s'étaler aux autres wilayas du pays.

Pour Mme Zeroauti, il y aura à terme un travail de terrain qui sera mené par les autorités locales qui permettra l'amélioration du cadre de vie du citoyen et la lutte contre la pollution. Elle a également évoqué les grandes actions de sensibilisation qui seront menées, à travers notamment un projet avec le ministère de l'Education nationale. "Nous sommes tous concernés par la gestion des déchets, dont le citoyen qui doit, quant à lui, participer au tri des déchets à son niveau", a-t-elle soutenu.

APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article