Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

La gendarmerie traque les pollueurs

L'Expression - Le Quotidien

Par 

Près de 6000 personnes ont été interpellées, durant les six premiers mois de l'année, pour avoir déposé leurs ordures dans des lieux publics.

L'environnement est devenu une question de santé publique. Son respect est un devoir. De tous les jours. L'agresser, le transfigurer peut se payer cher. La guerre contre ce type de «délinquance» est déclarée.

Lorsque les réflexes et les règles du civisme ne sont pas inculqués par l'école et par la famille dès le plus jeune âge, cela conduit à accoucher, dans la majorité des cas, d'un citoyen irrespectueux de son environnement et de celui d'autrui. L'Algérie en regorge apparemment. Dans un bilan rendu public le 18 juillet, les services de la Gendarmerie nationale en font cas. Ils ont traité 18.541 affaires d'atteinte à l'environnement durant le premier semestre de l'année 2017 et procédé à l'interpellation de 9873 personnes.

Des statistiques qui révèlent que l'incivisme a explosé. Signe évident d'une sérieuse détérioration de la qualité de vie. Les hommes du général-major Menad Nouba font état d'une augmentation de 59% des affaires d'atteinte à l'environnement (11.685 affaires) et de 50% de personnes interpellées (6577 personnes) par rapport à la même période de l'année 2016. Les délits liés à la gestion des déchets représentent 55% du nombre global des affaires traitées. Ils se sont soldés par l'arrestation de 5 895 individus qui ont fait l'objet de poursuites judiciaires. Les délits les plus répandus concernent le dépôt de déchets dans des lieux publics suivi des délits liés à l'urbanisme avec un taux de 27% et enfin les délits liés à la protection de l'environnement et au système forestier avec 11% souligne le document de la Gendarmerie nationale.


«L'Institut national de criminalistique et criminologie (département environnement) a fourni aux unités le soutien nécessaire à travers 422 expertises dans le cadre du traitement des affaires importantes nécessitant des preuves scientifiques», a indiqué la même source. Nos villes et nos villages ont besoin d'un grand coup de balai. Les trottoirs, les cours des cités, les routes, les chemins, les ruelles attenantes aux administrations, aux écoles, aux hôpitaux, les arrêts de bus sont devenus des dépotoirs à ciel ouvert. La Gendarmerie nationale est décidée à y mettre le holà. L'ensemble du territoire national doit être nettoyé.

Cinq brigades spécialisées entreront en service dans les wilayas de Tlemcen, Aïn Témouchent, Biskra, Ghardaïa et Tamanrasset dans «l'intérêt qu'accorde le commandement de la Gendarmerie nationale à la lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique, ainsi qu'à la protection du cadre de vie du citoyen», a affirmé le commandement de la Gendarmerie nationale.

Phénomène culturel ou réflexe acquis mécaniquement, par habitude, la gestion du ramassage des ordures ménagères, l´hygiène et la propreté en général sont des phénomènes sociaux qui se sont transformés en problème de santé publique. Nul n´ignore que les poubelles, qui jonchent les trottoirs de nos villes, représentent des foyers avérés de microbes et de virus. Les odeurs pestilentielles qui en émanent, pas seulement lorsqu´elles débordent d´immondices, mais aussi lorsqu´elles sont vidées, car elles ne subissent aucune opération de nettoyage, en plus d´être insupportables, constituent un véritable danger pour la santé des citoyens. Conséquence de ce trop-plein d´ordures: la multiplication du nombre de décharges illégales à travers l´ensemble du territoire national. Quant aux décharges autorisées, elles sont loin de répondre aux normes internationales.

Quel type d´action le gouvernement compte-t-il mettre en oeuvre afin d´éradiquer ce fléau? La question, posée. L'alternative existe. Si récupérer un déchet, c´est le sortir de son circuit de collecte et de traitement, puis le recycler afin de le réintroduire directement dans celui de la production dont il a pris corps, la gestion des ordures ménagères en Algérie est encore à l´état primaire. Un indicateur qui demeure un baromètre incontestable de notre degré de civisme. Comme il renseigne sur le chemin qui nous reste à parcourir pour accéder au bien-être...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article