Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

  APS dimanche 3 septembre 2017 16:57

Une quantité de 953 tonnes d’amiante, considérée comme déchets spéciaux dangereux (DSD), est générée annuellement au niveau de la wilaya d’Oran, relève-t-on dans une étude sur les déchets spéciaux et déchets spéciaux dangereux commandée par la direction de l’environnement  locale.

La production d’amiante ciment est inexistante en Algérie, depuis des années, avec la fermeture des usines spécialisées dans ce créneau, à commencer par l'usine de Gué de Constantine (Alger) en 1998, suivie de celles implantées à Mascara, Skikda, Bordj Bou Arréridj et Meftah.

L'utilisation même d'amiante est proscrite depuis la décision prise par le gouvernement, en octobre 2009, d'interdire la fabrication, l'importation et la commercialisation de tout type de fibre d'amiante et des produits qui en contiennent.

Les déchets d’amiante existant au niveau de la wilaya d’Oran proviennent principalement des travaux de réhabilitation et de démolition dans le secteur du bâtiment et travaux publics, précise-t-on dans cette étude.

Il existe trois types de déchets contenant de l’amiante. Il s’agit de déchets de matériaux en amiante-ciment (plaques, ardoises, produits plans, tuyaux, canalisations), des déchets de matériels et d’équipement (équipement de protection individuelle, filtres) et enfin des déchets de nettoyage (débris et poussière).

En Algérie, en l’absence d’installation d’élimination des déchets spéciaux dangereux (classe1), il est recommandé le recours au stockage sécurisé dans des locaux réservés et aménagés de manière spécifique pour recevoir l’amiante, préconise-t-on dans cette même étude.

Les nuisances de l'amiante résident dans ses fibres. Le danger vient des poussières d'amiante quand elles sont inhalées, surtout en ambiance de travail. Elles peuvent pénétrer de façon profonde dans le système respiratoire pour atteindre les bronches et elles restent prisonnières des alvéoles pulmonaires ou de la plèvre. Elles entraîneront, bien plus tard, des cancers pulmonaires et de la plèvre, des fibroses pulmonaires, des plaques pleurales. Ces maladies n'apparaissent que vingt, trente, voire quarante ans après l'exposition.

 
 

L’amiante a été utilisée pour ses qualités protectrices contre la chaleur et le bruit, elle est néanmoins dangereuse pour la santé lorsque ses fibres, en suspension dans l’air, sont respirées.

 

APS
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article