Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écologie en Algérie

 

DIA-16 septembre 2017: L’arbitraire des walis se poursuit en Algérie. Le dernier en date est le wali de Tiaret, Abdeslam Bentouati qui a provoqué un tollé en limogeant avec une manière peu élégante un responsable d’une structure locale en direct devant les caméras. C’est la vidéo du reportage de la chaîne El-Adjwa Tv, qui a rapporté les faits qui se sont déroulé le 13 septembre dernier, lors d’une visite de travail et d’inspection de la ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables, Mme Fatima Zohra Zerouati dans la wilaya de Tiaret.

Dans cette vidéo, on découvre le wali perdre son sang-froid et d’un ton élevé et hautain il traite le responsable d’ignorant qui perçoit 75000 DA  en restant chez lui. Le tout sous les yeux ébahis de la Ministre. Il poursuit en lui annonçant qu’il est limogé et que son poste est vacant. Pourquoi le wali a attendu la venue de la ministre et les caméras pour réagir ? 

Une attitude arbitraire qui a indigné les internautes sur les réseaux sociaux jugeant la réaction du Wali « indécente » contre le Directeur du centre d’enfouissement technique de la route de Sougueur.  

Abattu par cette humiliation, le Directeur du centre d’enfouissement technique (CET), en colère rétorque : « C’est un abus de pouvoir, qu’est-ce que je peux faire contre les pouvoirs du wali ? » avant d’ajouter : « Tout est en ordre et la récupération se fait dans les normes, j’ai fait mon travail. « 

La polémique ne s’arrête pas là, la chaîne El-Ajwaa Tv, rapporte également, que le wali de Tiaret a fait attendre la ministre plus d’une demi-heure pour pouvoir animer un point de presse et clore sa visite.

Ce n’est pas la première fois que le wali de Tiaret fait des siennes, Bentouati Abdesalam a également provoqué une polémique lors d’une autre sortie au campement des manifestants lors de la dernière attribution des logements sociaux devant la daira de Tiaret. Ce jour là,  il a ouvertement menacé des manifestants pacifiques de recourir à la répression si les lieux ne sont pas évacués.  Pour rappel, le wali de la Tiaret, Bentouati Abdesalam, occupe ce poste depuis août 2015. 

Limoger les responsables locaux devant les caméras pour se démarquer des carences dans sa wilaya est devenu une stratégie très utilisée par les walis mais aussi par certains ministres. Parfois les échanges verbaux sont très violents et se retournent contre le wali, c’est ce qui s’est passé pour le wali de Skikda et le wali de Bejaia dans le passé.  

Amel Bouchaib 

 

 

 

 

 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article