Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écologie en Algérie


Nouria Benghabrit à l’occasion du coup d’envoi de la rentrée scolaire, hier, à Ouargla. ©APS

 

Le cours inaugural de cette année a porté sur l'écocitoyenneté, dont le but est d’inculquer aux élèves la nécessité de protéger l’environnement.   

C’est sous le slogan : “Tous mobilisés pour une école citoyenne et de qualité” que la ministre de l’Éducation nationale, Mme Nouria Benghabrit, en présence des cadres de son département, a donné, hier, à partir du nouveau groupement scolaire implanté dans la commune de Hassi-Ben-Abdellah, dans la wilaya de Ouargla, le coup d’envoi officiel de la rentrée scolaire 2017/2018.


Avant de suivre le cours inaugural consacré à “l'écocitoyenneté” et à “la protection de l’environnement”, la ministre a appelé la communauté de l’éducation de Ouargla à initier les élèves à l’éducation environnementale. Mme Benghabrit a affirmé que depuis son installation à la tête du ministère de l’Éducation, c’est la troisième fois qu’elle choisit une région du Sud pour donner le coup d’envoi. Ce qui explique, selon elle, l‘intérêt qu’accorde son département à ces régions. Aussi, la ministre a écouté un exposé détaillé présenté par le directeur de l’éducation. Selon ledit exposé, de nouvelles structures éducatives seront ouvertes à l’occasion de la rentrée, à savoir un lycée dans la commune de N’goussa, un établissement d’enseignement moyen dans la commune d’El-Alia et trois autres groupement scolaires dans les localités de Hassi Ben-Abdellah à Ouargla, Timacine et Nezla dans la circonscription administrative de Touggourt.


Ainsi, ces structures éducatives, selon le directeur de l’éducation, remédieront, certainement, au problème lié à la surcharge des classes tant soulevé par des parents et des représentants des associations des parents d’élèves. Comme il est annoncé que des classes pour l’enseignement de la langue amazighe seront ouvertes dans les communes de Ouargla et de Blidet Omar (Touggourt), outre la réception de 409 classes préparatoires. Dans le même contexte, durant cette rentrée, 70 millions de livres seront mis à la disposition des établissements scolaires de Ouargla, a ajouté l’exposant. Sur ce point, la ministre a instruit le premier responsable du secteur de l’éducation de Ouargla à donner la priorité quant à la distribution des premiers quotas de livres aux enfants scolarisés habitant des régions rurales, ensuite à ceux des régions urbaines. Et de noter que le secteur de l'éducation à Ouargla compte, au total, 474 structures d'enseignement, à savoir 312 écoles primaires, 113 CEM, 49 lycées et une annexe implantée dans la daïra frontalière d’El-Borma à 420 km au sud-est de Ouargla.


Il est attendu que ces structures éducatives recevront 177 811 élèves, lesquels seront encadrés par 9 166 enseignants.
Par ailleurs, le secteur a bénéficié d'une vaste opération de réhabilitation et de projets de réalisation de nouvelles structures éducatives surtout dans le cycle primaire, où une enveloppe d’un milliard de dinars a été allouée. Cette opération, dont les travaux sont en voie d’achèvement, a touché plus de 250 établissements scolaires.

Ammar Dafeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article