Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écologie en Algérie

C’est un rapport accablant qu’a établi la Cour des comptes sur la gestion des déchets hospitaliers sur la période allant de 2010 à 2014.

En effet, le rapport a étudié de près le processus de gestion des déchets hospitaliers dans les Centres hospitaliers universitaires (CHU) de Béni Messous (Alger), Douéra (Alger), Tizi-Ouzou, Annaba et Oran.

Cinq autres établissements hospitaliers sont également cités, à savoir les établissements spécialisés Maouch (Alger) et El Bouni (Annaba), ainsi que les établissements hospitaliers publics de Relizane, Ghardaia et El-Oued.

Selon le rapport de la Cour des comptes, consulté par ALG24, les anomalies constatées sont principalement le non-respect des normes relatives à la « collecte, le tri, l’emballage, le transport et la conservation » des déchets hospitaliers.

Le rapport relève également un danger de contamination menaçant la vie du personnel de la santé, en raison d’une mauvaise application des consignes relatives au nettoyage.

« La gestion des déchets n’a pas été confiée à un service ou une personne spécialisés, pour assurer un suivi et coordonner les activités de gestion des déchets hospitaliers ».

Cette défaillance a été constatée au niveau des hôpitaux de Béni Messous, Gouéra et les établissements hospitaliers de Relizane, El Oued et Ghardaia depuis 2013.

Dysfonctionnement du Comité de lutte contre les infections nosocomiales (CLIN) et du comité d’hygiène et de sécurité (CHS)

Le rapport de la Cour des comptes a relevé des défaillances dans le fonctionnement de ces deux comités. Pour le CLIN, le rapport déplore la non application des programmes relatifs aux « infections nosocomiales ».

En effet, ce comité est sensé se réunir une fois tous les mois, cependant, il ne s’est réuni, au CHU de Béni Messous, qu’une seule fois durant l’année 2014 et trois fois en 2015.

Le même dysfonctionnement a été constaté à l’établissement spécialisé « Docteur Maouch », dont le CLIN ne s’est réuni que 5 fois en 3 ans.

Le CLIN du CHU de Tizi-Ouzou ne s’est, quant à lui, réuni qu’une seule fois en deux ans (2013/2014). Plus grave encore, ce comité n’a été relancé qu’en date du 23 octobre 2015 au niveau du CHU d’Oran.

En ce qui concerne le CHS (Comité d’hygiène et de sécurité), sensé se réunir une fois tous les trois mois. Il ne s’est réuni qu’une seule fois durant l’année 2015 au niveau du CHU de Tizi-Ouzou.

Au niveau du CHU de Douéra (Alger), le comité se réunissait deux fois chaque année, de 2010 jusqu’à 2014.

Par ailleurs, le rapport déplore la non déclaration des accidents relatifs à la manipulation des déchets à de la médecine du travail.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article