Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

EXCLUSIF- DÉCHETS TOXIQUES: LA COUR DES COMPTES RELÈVE LA MAUVAISE GESTION DES HÔPITAUX

C’est un rapport accablant qu’a établi la Cour des comptes sur la gestion des déchets hospitaliers sur la période allant de 2010 à 2014.

En effet, le rapport a étudié de près le processus de gestion des déchets hospitaliers dans les Centres hospitaliers universitaires (CHU) de Béni Messous (Alger), Douéra (Alger), Tizi-Ouzou, Annaba et Oran.

Cinq autres établissements hospitaliers sont également cités, à savoir les établissements spécialisés Maouch (Alger) et El Bouni (Annaba), ainsi que les établissements hospitaliers publics de Relizane, Ghardaia et El-Oued.

Selon le rapport de la Cour des comptes, consulté par ALG24, les anomalies constatées sont principalement le non-respect des normes relatives à la « collecte, le tri, l’emballage, le transport et la conservation » des déchets hospitaliers.

Le rapport relève également un danger de contamination menaçant la vie du personnel de la santé, en raison d’une mauvaise application des consignes relatives au nettoyage.

« La gestion des déchets n’a pas été confiée à un service ou une personne spécialisés, pour assurer un suivi et coordonner les activités de gestion des déchets hospitaliers ».

Cette défaillance a été constatée au niveau des hôpitaux de Béni Messous, Gouéra et les établissements hospitaliers de Relizane, El Oued et Ghardaia depuis 2013.

Dysfonctionnement du Comité de lutte contre les infections nosocomiales (CLIN) et du comité d’hygiène et de sécurité (CHS)

Le rapport de la Cour des comptes a relevé des défaillances dans le fonctionnement de ces deux comités. Pour le CLIN, le rapport déplore la non application des programmes relatifs aux « infections nosocomiales ».

En effet, ce comité est sensé se réunir une fois tous les mois, cependant, il ne s’est réuni, au CHU de Béni Messous, qu’une seule fois durant l’année 2014 et trois fois en 2015.

Le même dysfonctionnement a été constaté à l’établissement spécialisé « Docteur Maouch », dont le CLIN ne s’est réuni que 5 fois en 3 ans.

Le CLIN du CHU de Tizi-Ouzou ne s’est, quant à lui, réuni qu’une seule fois en deux ans (2013/2014). Plus grave encore, ce comité n’a été relancé qu’en date du 23 octobre 2015 au niveau du CHU d’Oran.

En ce qui concerne le CHS (Comité d’hygiène et de sécurité), sensé se réunir une fois tous les trois mois. Il ne s’est réuni qu’une seule fois durant l’année 2015 au niveau du CHU de Tizi-Ouzou.

Au niveau du CHU de Douéra (Alger), le comité se réunissait deux fois chaque année, de 2010 jusqu’à 2014.

Par ailleurs, le rapport déplore la non déclaration des accidents relatifs à la manipulation des déchets à de la médecine du travail.

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article