Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web

Par Kamel Ouhnia

                                                                                                               le 28-09-2017 12:00

                                                                                                                                   Liberté.com

La société Manaby-Environnement s’est engagée, pour un montant de 4 129,50 DA, à collecter la tonne de déchets, générant ainsi quelque 691 postes d’emploi directs.


Le comité de soutien aux travailleurs de Cevital a animé, hier, à Béjaïa, une conférence de presse durant laquelle, outre la dénonciation des blocages dont fait l’objet le groupe, notamment l’interdiction de déchargement par le port de Béjaïa des équipements destinés à l’usine  de trituration des graines oléagineuses, est revenu sur l’affaire de la gestions des déchets ménagers.

Un dossier qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive au niveau local. Il s’agit du fameux projet de partenariat que l’APC de Béjaïa voulait réaliser avec le Club 92, portant sur l’opération de précollecte-collecte et nettoyage des déchets à travers la création d’une SPA.

Les membres du comité, Mourad Bouzidi, chagré de la communication, et Sayad Kaci, membre du comité de participation de Cevital, notamment, se sont félicités de la décision d’annulation de ce projet, suite à “la mobilisation citoyenne qui a réussi à mettre en échec l’arnaque du Club 92”.


À ce titre, ils ont tenu à rappeler que “ce partenariat, qui était venu parasiter l’offre d’un milliard de dinars du groupe Cevital, qui tient toujours aux côtés de celle qui consiste à daller sur les fonds propres du groupe, l’oued Seghir, a été validé sans aucune prospection ni consultation ni avis d’appel d’offres et donc, sans respect aucun des règles de la concurrence”.


En sus de ces transgressions de textes réglementaires, les animateurs de ce comité citoyen ont souligné que “le Club 92, grâce à la complicité de l’APC de Béjaïa et de toute la chaîne décisionnelle, avait surestimé le prix de la collecte des déchets”, en dressant un tableau pour comparer l’offre du Club 92 pour l’APC de Béjaïa et des prix appliqués à l’APC d’Oran.

En effet, cette comparaison révèle que la tonne de déchets collectés coûte à la commune d’Oran 5 638 DA contre 11 670,20 DA pour ce projet à Béjaïa, soit une différence d’un peu plus de 6 000 DA la tonne. Ainsi l’APC de Béjaïa allait débourser la bagatelle de 33,8 milliards de centimes de plus chaque année pour le même volume de déchets. “Le comble c’est qu’aucune réaction n’est venue ni de l’APC ni de sa hiérarchie, pour contredire ou démentir nos propos”, soulignent les conférenciers.


Selon ces derniers, suite à l’appel lancé au Premier ministre afin d’agir vite et de manière ferme contre ces “cercles mafieux qui gangrènent notre région et qui dilapident notre argent”, la réaction des autorités supérieures n’a pas tardé à se manifester.

En date du 18 septembre 2017, la société Manaby-Environnement, spécialisée dans la gestion des déchets, dépêchée par le ministère des Ressources en eau et de l’Environnement, s’est réunie avec le wali de Béjaïa et s’est engagée, pour un montant de 4 129,50 DA, à collecter la tonne de déchets, générant ainsi quelque 691 postes d’emploi directs. “Des prix inférieurs à ceux pratiqués à Oran et près de trois fois moins que ceux proposés par le Club 92”, a-t-on fait remarquer.


De ce fait, le comité de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques dans la wilaya de Béjaïa “se félicite du changement d’attitude du nouveau gouvernement” et tient à “saluer la mobilisation citoyenne autour du travail d’explication continu effectué par notre comité qui a fini par payer en mettant fin à l’arnaque du Club 92 et de ses complices”, lit-on dans la dernière déclaration dudit comité, datant du 26 septembre 2017.


Selon le représentant de la société civile de la daïra d’Akbou, Sofiane Adjlane, présent à la conférence de presse d’hier, les responsables de la même ville sont prêts à céder la gestion des déchets ménagers de leur région au groupe Cevital. À cet effet, une réunion regroupant l’exécutif communal d’Akbou et une délégation de Cevital, a déjà eu lieu, en août dernier, au siège de l’APC, en présence des représentants de la société civile de la même daïra.

Les discussions ont tourné autour de l’opportunité de réaliser par ce groupe privé un projet de déchetterie à la fameuse décharge publique de Biziou, actuellement fermée par la population locale, a-t-il précisé, avant d’ajouter que “la superficie initiale de cette décharge publique intercommunale qui était de 44 hectare, n’en compte, malheureusement, que 18 aujourd’hui”.


Plainte du P-DG de l’EPB contre Mourad Bouzidi
Le chargé de communication du comité de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques dans la wilaya de Béjaïa, Mourad Bouzidi, vient d’être convoqué par le tribunal de Béjaïa, suite à une plainte pour “diffamation” déposée par M. Djelloul Achour, P-DG de l’Entreprise portuaire de Béjaïa (EPB). M. Bouzidi sera entendu par le juge d’instruction de Béjaïa le lundi 2 octobre prochain.

K.O

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article