Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écologie en Algérie

 

 

Par JACQUES HUBERT-RODIER 

 

Le manque de pluie se fait cruellement sentir dans le pays. Les experts appellent à lutter contre le gaspillage dans l'irrigation et dans l'industrie

Est-ce une nouvelle crise en Algérie, déjà minée par la paralysie du pouvoir ? « Eau : la crise », titre El Watan. Alors que le Portugal et l'Espagne sont ravagés par des incendies dus notamment à la sécheresse qui y règne, de l'autre côté du bassin méditerranéen, le manque d'eau de pluie inquiète aussi. Pour le quotidien, ce déficit « fait penser à des scénarios catastrophes, similaires à ceux décrits dans les documentaires sur le réchauffement climatique et ses conséquences sur la vie sur Terre. » La wilaya d'Annaba a ainsi connu cet été des manifestations face à la pénurie en eau potable en raison de la baisse du niveau du barrage de Cheffia. Cette colère rappelle, affirme El Watan, que l'Algérie est un pays semi-aride et que « l'or bleu » risque de manquer à l'avenir. Pour des experts comme Brahim Mouhouche de l'Ecole supérieure d'agronomie, il est absolument nécessaire d'éviter le gaspillage de l'eau notamment dans l'agriculture. L'un des responsables du ministère des Ressources en eau, Abdelwahab Smati, estime ainsi que l'agriculture qui consomme environ 6,7 milliards de m3 par an, doit utiliser de nouvelles techniques d'irrigation. Il appelle également les industriels « à recycler leurs eaux et éviter le gaspillage ». D'après lui, la situation en Algérie n'est cependant pas alarmante et aucun rationnement en eau n'est prévu. La quantité d'eau disponible dans les 75 barrages du pays, affirme-t-il, est au même niveau qu'en 2016. D'ici 2019, 84 barrages seront en outre en fonctionnement. La question est cependant de savoir si ces propos seront suffisants pour rassurer la population d'Annaba.

 


En savoir plus sur https://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/030745438304-lalgerie-sous-la-menace-dune-crise-de-leau-2123579.php#JO72sUeqqz34tHWB.99

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article