Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écologie en Algérie

 

tsa-logo

 Par:  

Le nouveau port centre d’El Hamdania, situé dans la wilaya de Tipaza occupera une superficie bien plus vaste que celle annoncée il y a un an, selon un décret exécutif signé par le Premier ministre le 13 février et paru ce mardi au Journal officiel.

Le projet du port qui comportait initialement la réalisation du port proprement-dit et d’une pénétrante autoroutière le reliant à l’autoroute est-ouest devait s’étendre sur une superficie de 749 hectares.

Mais ce sont désormais 3123 hectares de terrain qui seront consommés par le projet. Ces hectares ont été déclarés d’utilité publique, selon ce décret.

Cette importante augmentation de la surface allouée à la réalisation du port s’explique par l’addition au projet initial de trois zones industrielles qui seront réalisées dans des localités des wilayas de Blida et Tipaza.

Les superficies de ces futures zones industrielles seront de 850 hectares, 870 hectares et 280 hectares.

Le décret officialise également le projet de réalisation d’une desserte ferroviaire qui reliera le nouveau port à la gare ferroviaire d’El Afroun. Longue de 38,6 kilomètres, la ligne ferroviaire consommera 291 hectares de terrain. Le projet de pénétrante autoroutière de 38,5 kilomètres, déjà prévu dans le plan initial, a vu son emprise au sol passer de 285 hectares à 367 hectares. Une augmentation due à l’addition au projet initial de deux aires de service et de trois gares de péages. Le projet du port en lui-même n’a pas connu de modification depuis le dernier décret exécutif datant de février 2017.

Le projet ambitieux projette la construction de 6320 mètres de quais pour 24 postes et un plan d’eau portuaire d’une superficie de 400 hectares.

Déclassement de 500 hectares de forêt

La réalisation du port d’El Hamdania et de ses équipements consommera énormément de foncier que les autorités puiseront en grande partie dans les domaines forestiers des wilayas de Tipaza et de Blida. Près de 500 hectares de forêt seront « déclassées du régime général des forêts, incorporées dans le domaine privé de l’État et feront l’objet d’une affectation pour la réalisation du port centre d’El Hamdania ».

En 2017, cette surface de forêt était de 295 hectares. En clair, ces espaces forestiers pourront être légalement détruits pour laisser place au nouveau port, à la pénétrante autoroutière et à la voie ferroviaire qui relieront El-Hamdania aux réseaux nationaux de transports.

Cette destruction est rendue possible par la déclaration du projet d’utilité publique.

Le port et les zones industrielles sont les éléments du projet qui empiéteront le plus sur le domaine forestier. Le port proprement dit consommera 464 hectares de terrain dont 288 hectares relevant du domaine forestier et la réalisation des zones industrielles nécessitera la destruction de 138 hectares de forêt.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article