Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

“Le dossier de ce projet de droit algérien est entre les mains des autorités de la wilaya pour examen”, précisera le directeur général de l’Ecoset, Messaoud Smati.

Le dossier de réalisation d’une unité de gestion des déchets ménagers assimilés (DMA) en partenariat avec un groupe germano-qatari est entre les mains des autorités de la wilaya, a-t-on appris du directeur général de l’Ecoset, Messaoud Smati.

“Nous avons eu cette proposition de la part de ce groupe germano-qatari, pour éventuellement réaliser une unité de gestion des déchets ménagers assimilés, ce sont des équipements de dernière génération dans le cadre du partenariat public-privé (PPP). Le dossier de ce projet de droit algérien est entre les mains des autorités de la wilaya pour examen”, expliquera notre interlocuteur. Selon le premier responsable de cet établissement public qui a été créé en 2011, l’Ecoset assure aujourd’hui la collecte des déchets de cinq communes.

“On a commencé avec l’APC de Bougaâ en matière de collecte, de balayage et de mise à décharge. Après, nous avons pris une bonne partie du chef-lieu de wilaya. Actuellement, nous sommes présents dans 25 secteurs et dont 13 sont toujours à la charge des services municipaux. Nous couvrirons également la collecte des déchets dans les communes de Aïn Arnat et Mezloug. En septembre 2017, nous avons signé une convention avec l’APC d’El-Eulma pour assurer la collecte au niveau de quelques espaces de cette ville”, précise-t-il. Notre interlocuteur n’a pas manqué de souligner les nombreuses actions menées par cet établissement qui emploie aujourd’hui pas moins de 560 employés pour transformer des décharges sauvages en décharges contrôlées dans plusieurs communes. Il est à noter aussi qu’un centre d’enfouissement technique (CET) a été réalisé à Amoucha  par la direction de l’environnement et sera réceptionné prochainement.


Pour la collecte des déchets papier, M. Smati a précisé qu’une convention a été signée avec Tonic Industrie pour trois années. “On est en train de récupérer entre 20 à 25% du gisement. Car pour toucher tout le gisement au niveau du marché Dubaï, il faut d’abord renforcer davantage les équipements”, ajoutera-t-il.

A. LOUCIF

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article