Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écologie en Algérie

Par Tahar. B.

le 10-04-2018 12:00

Pour résoudre le problème d’eau potable qui se pose avec acuité dans la région sud-est de la wilaya d’El-Tarf, le chef de l’exécutif s’est rendu dernièrement à Cheffia (daïra de Bouteldja) où il a présidé la cérémonie de mise à l’eau d’une pompe flottante.


Cette dernière, plusieurs fois réparée à coups de millions, sera en mesure de pomper 4000 litres à la seconde, selon les explications données au wali par le nouveau directeur des ressources en eau, M. Ghers. La pompe en question sera en mesure de pomper l’eau à partir du barrage de Bounamoussa vers les châteaux d’eau des communes de la daïra de Bouhadjar, notamment Oued Zitoun, Hammam Beni Salah et Aïn Kerma. Le wali a promis lors de son passage que les cinquante mille habitants de cette daïra ne souffriront plus du manque d’eau et seront approvisionnés normalement durant le mois de Ramadhan de cette année.


Le premier responsable de la wilaya a sommé le directeur d’engager des travaux afin de mettre un terme aux fuites d’eau qui privent la population et les agriculteurs de ce précieux liquide. Le barrage de Bounamoussa est le premier barrage qui a été réalisé au lendemain de l’indépendance avec une capacité de stockage de 165 millions de mètres cubes. Durant les mois de février et de mars, il a cumulé 90 millions de mètres cubes, selon les estimations des services hydrauliques. Le barrage alimente la population de la daïra de Bouhadjar, la commune de Zitouna “El-Tarf”, plusieurs communes de la wilaya de Annaba et surtout les hauts fourneaux du géant industriel SNS El-Hadjar dans la wilaya de Annaba. Par cette action, le wali a libéré la population d’un des problèmes qui a duré des décennies sans inquiéter outre mesure les gestionnaires. Notons que la pompe flottante a coûté au contribuable la somme de quarante milliards de centimes.


Tahar BOUDJEMAA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article