Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

L’irrigation, est l’une des questions centrales abordées lors des Assises nationales de l’agriculture. Augmenter la surface agricole irriguée de 1.3 millions d’hectares (ha) à 2 millions d’ha à l’horizon 2021 est l’objectif tracé. Pour y arriver, il faut arriver à capter et à stocker, chaque année, une quantité de 8 milliards de m3 d’eau, pour réduire la dépendance de l’agriculture vis-à-vis de la pluviométrie.

Tous les moyens sont bons pour capter et mobiliser le maximum d’eau, parmi lesquels la réalisation de barrages. Quatre vingt (80) barrages sont actuellement en activité sur le territoire national, 5 autres sont en cours de réalisations. Cela devrait permettre de mobiliser une quantité de 9 milliards de m3 d’eau, selon Omar Bougueroua, responsable au ministère des ressources en eau. Aux barrages s’ajoute d’autres solutions alternatives, comme le dessalement d’eau de mer (une capacité de traitement de 1 milliard de m3) et les eaux traités.  

Enfin, pour un bon usage des eaux mobilisables pour l’agriculture, l’utilisation de systèmes d’irrigation économiseurs d’eau est fortement recommandée.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article