Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

Par LARADJ M

le 21-05-2018 12:00

“Nous sommes très en retard, puisque nous sommes confrontés à la lenteur des procédures administratives pour l’acquisition des insecticides”, a indiqué le président de la commission d’hygiène auprès de l’APC.

Les services de la commune de Aïn Témouchent ont entamé l’opération d’assainissement de l’environnement avec un grand retard, notamment en ce qui concerne la lutte contre les insectes et des moustiques qui nuisent à la quiétude des habitants, et ce, après avoir pris toutes les mesures nécessaires pour faire face à ce retard.
Cette opération, rappelons-le, concerne les quartiers les plus touchés par ce phénomène, en particulier la cité des 1000-Logements qui souffre de l’accumulation des résidus et des eaux usées au niveau des vides sanitaires, et ce, en dépit de nombreuses opérations d’assainissement qui ont été menées par le passé. “Nous sommes très en retard dans l’opération de lutte contre les moustiques et les insectes en général, puisque nous sommes confrontés à la lenteur des procédures administratives pour l’acquisition des insecticides”, a indiqué Kacem Abdelmoula, président de la commission d’hygiène et de protection de l’environnement auprès de l’APC de Aïn Témouchent, tout en reconnaissant que la lutte anti-larvaire devait se faire depuis mars, alors que le mois de mai sera réservé à la lutte contre les moustiques adultes, comme le prévoit le programme élaboré à cet effet.
M. Abdelmoula, qui est spécialiste en la matière puisqu’il a eu à gérer le bureau d’hygiène intercommunal de Aïn Témouchent depuis des décennies, partage les préoccupations de ses concitoyens. “Je donne raison à tous ceux qui disent qu’ils sont envahis par des moustiques, en particulier les habitants de la cité des 1000-Logements, et on espère que toutes les parties adhèrent à l’opération d’assainissement de grande envergure qu’on lancera au niveau des cités des 1000-Logements, 488-Logements et 512-Logements”, a-t-il expliqué. Il a, en outre, tenu à rappeler qu’en ce qui concerne la cité des 1000-Logements, le problème de l’assainissement en général et des vides sanitaires en particulier perdure depuis 25 ans, et aucune mesure n’a été prise jusqu’à maintenant. “L’opération nécessitait de grosses sommes d’argent, car il fallait déplacer toutes les colonnes montantes vers l’extérieur. Un dossier complet a été constitué pour cette opération et déposé au niveau de la direction de l’hydraulique, de la daïra et des services compétents de la wilaya. Cette dernière n’a ménagé aucun effort pour apporter toute l’aide voulue en participant aux gros efforts entrepris par la commune pour régler définitivement ce problème”, a souligné le premier responsable de la commission d’hygiène et de protection de l’environnement de l’APC.  

M. LARADJ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article