Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma-Zohra Zerouati, a affirmé mardi à Annaba que l’Algérie adopte en matière de biodiversité "une stratégie et un plan de travail" à même de préserver ses ressources naturelles et de les exploiter rationnellement au service d’un développement économique et social durable.
Présidant la cérémonie de célébration de la Journée internationale de la diversité biologique, la ministre a considéré que le pays veut par cette orientation "élever au plus haut niveau sa responsabilité pour réaliser les objectifs de la convention sur la biodiversité", notamment ceux concernant la préservation des ressources naturelles et la valorisation de la biodiversité pour une économie verte.
"Pour atteindre ces objectifs, il faut fixer des priorités et partager les responsabilités afin de relever les défis d’une exploitation rationnelle des ressources naturelles au service d’un développement durable équitable", a indiqué Mme Zerouati dans son allocution donnée au palais de la culture Mohamed Boudiaf à l’occasion des 25 ans d’efforts en faveur de la protection de la biodiversité.
Relevant que 44 % de la surface du pays compte environ 16.000 espèces végétales, la ministre a mis l’accent sur l’importance du soutien aux efforts de tous les partenaires y compris les initiatives de la société civile pour la protection et la préservation des écosystèmes.
Fatma-Zohra Zerouati a ensuite remis à des femmes rurales des arrêtés d’attribution de 25 ruches d’apiculture et a présidé la distribution des prix aux lauréats du concours de la meilleure photographie sur la biodiversité de la région d’Edough, avant d'inspecter une place publique aménagée sur le front de mer de la ville de Sidi Salem et lancer la première opération de tri sélectif des ordures ménagères à la cité Kalitoussa.
La ministre s’est également enquise des activités de sensibilisation de la Maison de l’environnement de la ville d’Annaba et inspecté, dans la commune de Seraïdi, le projet d’éclairage public par énergie solaire portant sur l’installation de 150 pilons le long de la route reliant Seraïdi à Annaba sur 15 km pour une enveloppe financière de 57 millions DA.
Dans la même commune, la ministre a suivi une étude sur la biodiversité de la région montagneuse de l’Edough, proposée pour être classée "aire protégée".

APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article