Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

De nouveaux centres d’enfouissement techniques (CET) seront inscrits en 2019 dans la wilaya de Ouargla dans le but de garantir une “meilleure prise en charge” de l’environnement local et l’éradication des décharges anarchiques, a-t-on appris des responsables du secteur de l’Environnement. Ces nouvelles structures environnementales, dont les études techniques ont été finalisées, seront implantées dans les daïras de Sidi-Khouiled, El-Hedjira, Taibet et Mégarine, en vue de prendre en charge les opérations de traitement, de tri, de recyclage et récupération et d’enfouissement des déchets, selon les normes environnementales en vigueur, a expliqué la directrice de l’Environnement, Fatiha Benzine.

Ces structures, appelées à accueillir quelques 300 tonnes de déchets, déposés actuellement au niveau des décharges anarchiques, permettront, une fois opérationnelles, d’améliorer la situation en matière d’hygiène et de préservation de l’Environnement, a-telle souligné. Elles viennent s’ajouter aux deux CET et un centre de tri de déchets livrables prochainement dans l’actuelle et la nouvelle ville de Hassi-Messaoud, et dont les travaux enregistrent des taux d’avancement estimés à 70 et 90%.

Des mesures visant à protéger l’environnement et le milieu urbain dans la wilaya d’Ouargla, menacé de dégradation engendrée par la conjonction de plusieurs facteurs, viennent d’être prises par les services de la commune d’Ouargla pour la prise en charge de tas de détritus, de déchets et de décombres de travaux de construction jetés de manière anarchique.

Ces mesures consistent en l’organisation, en coordination avec différentes parties notamment les associations activant dans le domaine, des campagnes d’hygiène pour rattraper le déficit accusé en matière de préservation de l’environnement, notamment par la lutte contre les décharges anarchiques et les points noirs altérant l’image de la ville d’Ouargla.

Ainsi, une quantité de 460 tonnes de déchets chaque jour dans cette wilaya est orientée vers les CET des daïras d’Ouargla, Touggourt et Témacine. Une partie, soit 200 tonnes, de ces déchets est traitée quotidiennement par les CET, et le reste (260 tonnes) est collecté par les services communaux qui leur consacrent des sites appropriés. La wilaya d’Ouargla dispose actuellement d’un centre d’enfouissement technique (CET) dans la zone de Bamendil, couvrant les communes de Rouissat et Ouargla et opérationnel depuis 2011 avec une capacité de traitement de 150 à 200 tonnes/ jour, avec une durée d’exploitation d’une vingtaine d’années. Une structure similaire a été réceptionnée dans la commune de Nezla, dans la wilaya déléguée de Touggourt, d’une capacité de traitement annuel de 46.000 tonnes, et couvrant les communes de Nezla, Tebesbest, Zaouïa El-Abidia et Touggourt, pour une population globale de 167 643 habitants.

Ancrer la culture de la préservation de l’environnement 
Pour Mme Benzine, le meilleur moyen de préserver l’environnement reste la sensibilisation des jeunes, notamment les élèves, et éveiller leur conscience de la nécessaire prise en charge de l’environnement, et ce à travers des actions de vulgarisation et des concours organisés entre novembre 2017 et mars 2018 à travers les établissements éducatifs. Ces concours ont été appuyées par une campagne de collecte de quantités de sachets en plastique, oscillant entre 300 et 350 kg de ce produit non-dégradable, avant d’être orientée vers les CET de Ouargla et de Touggourt. De nombreuses activités visant la sensibilisation sur l’importance de préserver de l’environnement seront initiées dans le cadre de la journée mondiale de l’environnement (5 juin), placée cette année sous le slogan “Combattre ensemble la pollution plastique”. Ces actions, à laquelle seront associées diverses institutions, seront ponctuées par des cérémonies en l’honneur d’enfants lauréats des concours de wilaya ayant ramassé la plus grande quantité de produits en plastique, a fait savoir la directrice de l’environnement de la wilaya d’Ouargla.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article