Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

Le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a affirmé jeudi à Souk Ahras que son département prendra en charge l’encadrement, le développement de la production et la transformation de la figue de Barbarie à travers le pays.
Présidant l’inauguration d’une unité de transformation de la figue de Barbarie dans la zone d’activités Chekaka, dans la commune de Sidi Fredj, le ministre a indiqué qur l’initiative de production et de transformation de ce fruit “nous amène à s’acquitter de la responsabilité de soutenir tous ceux qui s’engagent dans cette activité”.


“L’appui du département de l’agriculture à cette activité est lié à la valeur ajoutée qu’elle apporte à l’économie nationale, aux emplois générés et à la création d’un microclimat”, a relevé Abdelkader Bouazghi qui avait reçu des explications sur la capacité de cette unité visant la production de 1.500 litres d’huile de figue de Barbarie et 400.000 litres de vinaigre extrait de ce fruit.
Le ministre qui avait présidé également l’ouverture du 2ème salon national de la figue de Barbarie, a souligné que les expériences menées par les premiers opérateurs engagés dans la transformation de la figue de Barbarie ont montré que 25 produits à utilisation médicale, cosmétique et en alimentation du bétail pouvaient être extraits de ce fruit.
Il a également invité les producteurs à s’organiser et à coordonner avec les diverses structures administratives et de recherche scientifique pour assurer le développement de cette activité.
Le ministre a suivi un exposé sur la culture de la figue de Barbarie dans cette wilaya qui occupe 8.120 hectares dont 6.200 dans la commune de Sidi Fredj assurant un rendement moyen de 105 quintaux à l’hectare.
Au siège de la Coopérative des céréales et légumes secs (CCLS), M. Bouazghi a salué les performances de la filière céréalière de la wilaya durant la saison 2017/2018 marquée par la collecte d’un million de quintaux contre 300.000 quintaux la saison précédente et de 16.000 quintaux de lentilles sur 94.000 quintaux collectés à travers tout le pays.
Le ministre a rappelé que la production céréalière 2017/2018 du pays a constitué un record “historique” avec 60,5 millions quintaux contre 34,7 millions quintaux enregistrés la saison dernière.
Les quantités de cette production collectées par les CCLS du pays a également atteint le volume record de 27 millions de quintaux “jamais atteint auparavant”, a-t-il noté.
Le ministre a également rappelé les projets engagés par les pouvoirs publics pour augmenter les capacités de stockage des céréales par la construction de 39 nouveaux entrepôts d’une capacité globale de 8,2 millions quintaux dont 9 entrepôts confiés à une entreprise chinoise dont certains ont été déjà réceptionnés.


Le ministère de l’Agriculture, a ajouté son premier responsable, assure le suivi de cette opération afin que ces entrepôts soient opérationnels lors de la prochaine campagne moisson-battage.

APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article