Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

logo

Un groupe de météorologistes américains, chinois et italiens ont découvert, lors d’une simulation climatique du désert du Sahara, que cette région pourrait bien redevenir verte et fertile. Leur recherche a été publiée dans la revue Science.

Dans leur étude, les scientifiques ont proposé de couvrir toute la région du Sahara, soit plus de 9 millions de kilomètres carrés, par des centrales solaires et des éoliennes. Grâce à ce mégaprojet, il sera possible de produire quatre fois plus d’énergie que l’ensemble de l’humanité n’en consomme aujourd’hui.

Comme les centrales auraient une influence sur la température du sol et modifieraient les flux d’air, l’étude estime qu’il pleuvrait davantage dans le Sahara, avec des précipitations passant de 0,24 à 0,59 mm par jour. Cet effet serait encore plus marqué dans la région semi-aride du Sahel.

D’après les météorologistes, la précipitation devrait quasiment doubler, ce qui favorisera la croissance des plantes, et de ce fait, la couverture végétale.

Les scientifiques notent que les centrales éoliennes affecteront les flux d’air et contribueront également au mélange des masses d’air. En raison de leur structure physique, les éoliennes réduiraient également la vitesse des vents. Quant aux panneaux solaires, ils viendraient refléter les rayons du soleil vers le ciel et refroidiraient ainsi la surface.

De telles mesures seraient suffisantes, selon les chercheurs, pour permettre à l’agriculture de se développer à nouveau dans le désert le plus chaud du monde.

Des études précédentes avaient déjà démontré que les centrales solaires et éoliennes pouvaient avoir un effet sur le climat au niveau continental, mais cette étude est la première à modéliser leur impact sur la végétation.

M.A.B

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article