Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

Mardi 4 septembre 2018 à 14:26
 
Source de l'article : Depechedekabylie.com

La 6ème édition du Concours Rabah Aïssat du village le plus propre a enregistré cette année la participation de 102 villages.

Ce nombre important et en constante progression est sans doute encourageant pour l’avenir de l’environnement à travers la wilaya de Tizi-Ouzou. Hachemi Radjef, vice président de la commission santé et environnement de l’APW a fait savoir : «Nous avons entamé les visites des villages depuis le début du mois de juillet dernier. Nous visitons en moyenne trois villages par jour. Des fiches de notes sont établies pour chaque village visité et par chaque membre de la commission. Ces fiches, une fois l’opération terminée, seront transmises à un huissier de justice pour établir le classement définitif». Notre même interlocuteur a précisé «Nous allons clôturer les visites au 20 septembre prochain. Les résultats du concours seront connus à la mi-octobre, lors de la cérémonie qu’organise l’APW à l’occasion de l’anniversaire du défunt P/APW, Aissat Rabah, l’initiateur de ce concours».

Au sujet du constat sur le terrain, notre vis a vis a indiqué «Il ya des villages qui ont bien travaillé et d’autres un peu moins. Disons que la prise de conscience, par la protection, de l’environnement est une réalité constatée sur le terrain. Toutefois tous les villages n’ont pas les mêmes capacités, chacun travaille selon les moyens disponibles. Cet élan et cette prise de conscience doivent être accompagnés par les autorités locales et nationales pour redonner à notre wilaya ses lettres de noblesse en termes de propreté et de préservation de la nature ».

A l’occasion de cette édition, la commission a introduit plusieurs changements concernant l’organisation du concours. Le nombre de villages lauréats sera de dix au lieu de huit, comme pendant les précédentes éditions. Le montant des prix accordés aux villages lauréats a été revu à la hausse.

La cagnotte globale est augmentée à 44 millions de dinars au lieu de 33 millions de dinars. Les prix seront de 9 à 2 millions de dinars sous formes de subventions grevées d’affectation consacrant 20% du montant à un projet relatif à la protection de la nature.

Le barème de notation a été aussi modifié. Il concernera les voies publiques (25 points), la gestion des déchets (25 points), les places publiques (20 points), les fontaines et les points d’eau (10 points), les monuments et lieu de culture (10 points), les cimetières (7 points)et le règlement intérieur des villages participants (3 points).

Hocine T.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article