Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

 

Quotidien "Le Parisien"

|Marc Leras|07 septembre 2018, 12h39

En pointe dans la lutte contre la pollution, la compagnie maritime souhaite marier activité économique et protection de l’environnement.

Après avoir été la première compagnie maritime en France à couper ses moteurs à quai, et ainsi cesser ses rejets de particules fines et de soufre, en se branchant au réseau électrique, la Méridionale, qui assure avec trois navires des rotations passagers et fret entre la Corse et le continent, a fait un pas de plus pour la protection de la Méditerranée.

Son PDG, Marc Reverchon, a en effet signé jeudi à Marseille (Bouches-du-Rhône) une « charte d’éco-responsabilité » avec les présidents de trois aires maritimes protégées — le parc national des Calanques, le parc national de Port-Cros et le parc naturel du cap Corse — et de l’Agriate — territoire de Corse partagé entre les microrégions de Balagne à l’ouest et du Nebbio — ainsi que l’Agence nationale pour la biodiversité.

La Méditerranée, « aujourd’hui un joyau menacé »

Au programme, traitement des eaux de ballast, utilisation de nouvelles peintures, baisse de la consommation de fioul, actions de sensibilisations à bord pour l’équipage et les passagers mais aussi repérage des baleines pour éviter les collisions.

« La Méditerranée est notre lieu de travail et c’est aujourd’hui un joyau menacé. Par notre engagement, nous montrons que l’on peut marier activité économique et protection de l’environnement », explique Marc Reverchon.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article