Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web écologie en Algérie

L’Algérienne des eaux (ADE) va fournir de l’eau potable à plusieurs communes de la wilaya Béjaïa au nord du pays, grâce à une station de dessalement de l’eau de mer qui va voir le jour à Tighremt. Tighremt est une station balnéaire située dans la commune de Toudja, dans la wilaya de Béjaïa, au nord de l’Algérie. Elle est connue pour sa plage baignée d’une eau turquoise qui accueille de nombreux touristes en été. Cette eau bleue et transparente va bientôt permettre aux habitants des communes de Béjaïa d’étancher leur soif.

L’Algérienne des eaux (ADE) envisage de construire une station de dessalement d’eau de mer dans cette partie de l’Algérie. Une commission mixte, mise en place pour ce projet, vient d’achever une visite dans la station balnéaire, qui a permis, entre autres, de choisir le site d’implantation de l’usine de 14 hectares. La station de dessalement, que l’ADE projette de construire, aura une capacité de 50 000 m3 d’eau par jour, et pouvant atteindre jusqu’à 100 000 m3 par jour.

Un financement de 87 millions d’euros La date du début des travaux n’est pas encore connue, mais le ministère algérien des Ressources en eau a déjà alloué une somme de 12 milliards de dinars, soit plus de 87 millions d’euros, à ce projet. Une fois mise en service, cette station assurera l’alimentation régulière en eau potable des communes au nord-ouest de la wilaya de Béjaïa, à savoir Béni Ksila, Taourirt Ighir, Adekar et la partie ouest de la commune de Béjaïa.

Des études d’impacts déjà réalisées sur place ont permis de valider le choix de Tighremt, même si localement certains s’inquiètent des impacts sur le littoral et le tourisme. In fine, choix du dessalement, à cet endroit, a été porté par l’ADE. Le ministre des Ressources en eaux avait recommandé des études qui devaient permettre de déterminer si Béjaïa avait besoin d’un barrage ou d’une station de dessalement afin de développer l’accès à l’eau potable. « Cette unité de dessalement constituera une valeur ajoutée aux ressources hydriques déjà existantes dans la wilaya », avait affirmé le ministre Hocine Necib lors d’un déplacement sur place en février 2018.

La station de dessalement de Tighremt viendra s’ajouter à d’autres infrastructures qui permettent l’accès à l’eau potable à Béjaïa. La wilaya dispose en effet de plus de 1000 réservoirs d’une capacité de 221 105 m3. L’ADE de Béjaïa estime que le taux de raccordement au réseau d’eau potable est de 95 %, pour 145 m3 d’eau distribuée par jour et par personne, sur une population estimée à plus de 117 000 habitants

Jean Marie Takouleu 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article