Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue web ecologie Algerie

Plus de 34.000 hectares de forêts sont détruits par les incendies chaque année à travers le territoire national, menaçant ainsi l’intégrité écologique notamment dans le nord du pays, a indiqué mardi un responsable de la Direction générale des Forêts.

"L’Algérie, à l’instar des autres pays du bassin méditerranéen, enregistre chaque année une superficie moyenne de 34.000 hectares et plus de 3.000 foyers d’incendies", a précisé le directeur de la protection de la flore et de la faune, Abdelkader Benkheira, lors des travaux de la rencontre national sur la gestion des risques de catastrophes.

Il a affirmé que "la dégradation continue du patrimoine forestier menace l’intégrité écologique du nord du pays, la stabilité des espaces ruraux tout en réduisant la protection des terres contre les catastrophes naturelles telles que les inondations, les glissements de terrains et les envasements des barrages".

M. Benkheira a affirmé que, devant cette situation, des opérations de sensibilisation, de prévention et d’intervention sont prises à l’effet de préserver le patrimoine forestier, relevant que l’administration des forêts "s’efforce d´améliorer et rendre plus efficace la gestion des campagnes de prévention et de lutte moyennant l’expertise nationale et internationale".

Il a souligné, à cet égard, l´impératif d´utiliser "des moyens modernes dans la gestion des feux de forêts notamment le domaine de la prévision des risques et de veille surtout avec l’augmentation continuelle du nombre d’incendies favorisés par la problématique majeure du climat".

Le même responsable a mis en avant la mise en place par l´administration des Forêts d´une stratégie basée sur le renforcement du dispositif de lutte par la création des colonnes mobiles forestières, la révision et l’adaptation de la réglementation aux nouvelles orientations à l’effet d’une consolidation renforcée du dispositif de protection du patrimoine forestier.

Il a annoncé, à cette occasion, que l’administration des Forêts, en collaboration avec l’Office national de la météorologie et l’Agence spatiale algérienne (ASAL) prévoient la création d’"un indice de veille forêts-météo" et l’établissement d’"une carte de risque feux de forêts".

Il est à relever que le patrimoine forestier national couvre une superficie globale d'environ 4 millions ha englobant les forêts naturelles (1.329.400 ha), le maquis (1.844.400 ha), le reboisement (972.800 ha) et la pelouse (3.000 ha). "43% des forêts sont localisées à l’Est, 29 % à l’Ouest, 27 % au centre et 1% au niveau de l’Atlas saharien", a-t-on précisé auprès de la Direction générale des Forêts

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article