Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

Un collecteur sera réceptionné à la fin de l’année en cours au niveau de Oued Ouchayah (Alger), dans le cadre des efforts visant à faire face aux risques d’inondations dans nombre de communes de la capitale, en attendant le parachèvement du projet de remblayage de ce Oued et sa transformation en voie publique à l’horizon 2020, a indiqué mercredi le chargé des projets au niveau de la direction des Ressources en eau d’Alger, Abdelhakim Alioua.   

Lors d’une visite d’inspection de plusieurs projets par les membres de la Commission d’urbanisme et d’habitat à l’Assemblée populaire de wilaya (APW), M. Alioua a fait état de “la réception, en décembre 2018 au niveau de Oued Ouchayah, d’un collecteur dont le taux d’avancement des travaux a atteint 96%”, précisant que “ce projet mettra fin au problème d’inondations dans les communes de Birkhadem, Ain Naâdja, Bir Mourad Rais, Hussein Dey (rue Tripoli), Bachdjerrah (Tennis) et Kouba (Appreval)”.

Evoquant le projet de remblayage de Oued Ouchayah pour le transformer en voie publique à l’horizon 2020, le même responsable a indiqué que les travaux enregistrent un taux d’avancement de 40%.

Il a ajouté que le budget alloué au projet collecteur s’élève à 4,15 milliards de DA, alors que celui du remblayage de Oued Ouchayah est de 3,6 milliards de DA, a déclaré M. Alioua.

Concernant les difficultés entravant la réalisation de ces deux projets, le représentant de la direction des Ressources en eau d’Alger a cité les bidonvilles construits au abords du Oued et le problème du jet des déchets solides à l’origine des crues pluviales. 

Afin de pallier à ce problème, des sociétés privées ont été chargées de procéder quotidiennement à des opérations de nettoyage pour éviter l’accumulation des déchets solides, a indiqué M. Alioua faisant état du relogement de 400 familles dans des logements décents.

Par ailleurs, la Commission de l’urbanisme et de l’habitat de l’APW d’Alger a effectué une visite d’inspection au au lycée Chahid Kharbouche Hamoud à Dergana et à la station de traitement des eaux usées (STEP) de Reghaia, dont la capacité a été augmentée.

Dans ce contexte, la présidente de la Commission, Kheras Zakia a déclaré que la wilaya d’Alger avait entamé la réalisation de 11 lycées au niveau “des nouvelles citées” pour assurer à l’ensemble des scolarisés des places pédagogiques, expliquant “qu’il manque seulement une assiette pour l’édification du lycée au niveau de la nouvelle citée d’El Hammamet, malgré la disponibilité du budget”.

Concernant les travaux de la deuxième tranche de la STEP de Reghaia, elle a précisé qu’il s’agit d’une extension pour augmenter ses capacités de traitement, notamment avec la construction de nouvelles cités, indiquant que cette station, couvrant les communes de Bordj el Bahri, Bordj el Kiffan, Heuraouas, Rouiba, Reghaia et El Marsa, visait la préservation du Lac de Reghaia.

Cette station, a expliqué Mme. Kheras, prend en charge l’épuration de 90% des déchets émanant des unités industrielles situées à Reghaia pour éviter la pollution de l’environnement, a-t-elle ajouté.

Les eaux épurées sont destinées à “l’irrigation de l’ensemble des espaces verts à travers la wilaya d’Alger”, a soutenu M. Alioua.

APS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article