Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

Le secteur vise à les mettre en valeur, étant donné qu’elles sont considérées comme une richesse naturelle à même d’être exploitée dans le domaine industriel et pharmaceutique et créer une valeur ajoutée.

Le secteur des forêts vient d’être renforcé tout récemment par la naissance d’un conseil interprofessionnel dans la filière plantes aromatiques et médicinales de la wilaya de Aïn Témouchent.  Ainsi, avec la mise en place de ce type de conseil qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de l’instruction de la direction générale des forêts relative à l’investissement dans les forêts, le secteur vise à mettre en valeur les plantes aromatiques et médicinales, considérées comme une richesse naturelle à même d’être exploitée dans le domaine industriel et pharmaceutique et créer une valeur ajoutée, aussi bien au niveau local qu’au niveau national.
Il est tout à fait clair que la wilaya de Aïn Témouchent recèle d’énormes potentialités naturelles avec les montagnes et les forêts qui contiennent d’importants gisements de plantes qu’il faudra d’abord recenser et quantifier pour pouvoir plus tard entamer l’opération d’extraction des huiles essentielles végétales et autres engrais biologiques à des fins industrielles, médicales, pharmaceutiques, mais aussi pour la préparation de produits cosmétiques et de beauté. Selon notre source, ce conseil, ouvert aux cadres de la conservation, des investisseurs, des herboristes, des pépiniéristes, mais aussi aux chercheurs universitaires dans ce domaine, tend à organiser cette filière par la confection d’un cahier des charges pour une exploitation par les éventuels investisseurs réglementée. Un second conseil interprofessionnel verra le jour tout prochainement, celui de la filière bois et liège, qui sera chargé de l’opération d’exploitation du bois par une gestion saine et rigoureuse du patrimoine forestier dans le cadre des différents programmes du renouveau rural et agricole qui consiste entre autres en l’aménagement intégré des bassins versants et la réhabilitation des forêts.

M. LARADJ

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article