Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

La dureté d’une eau est mesurée par le titre hydrotimétrique (TH) qui exprime sa concentration en  ions calcium  et magnésium . Plus la concentration de ces minéraux est élevée, plus l’eau est dure.

Au plan ménager, on la reconnaît de manière simple : elle diminue le pouvoir moussant des détergents, ne cuit pas les légumes secs et dépose du tartre (carbonate de calcium) lorsqu’elle est chauffée.

C’est cette dernière propriété qui en fait l’ennemi juré des appareils électroménagers qui utilisent l’eau : machines à laver, lave-vaisselles et chauffe-bains et cumulus électrique, qui s’entartrent d’autant plus vite que l’eau est dure.

Les dépôts de tartre endommagent les machines, diminuent leur efficacité et provoquent une plus grande consommation d’énergie. De plus, ils diminuent l’efficacité des détergents et impliquent l’utilisation de plus grandes quantités.

Au plan sanitaire, une eau dure apporte une plus grande quantité de sels minéraux à l’organisme, ce qui aurait un effet protecteur vis-à-vis de certaines maladies cardiovasculaires.

Toutefois, elle est contre-indiquée en cas de troubles liés à l’hypertension, par exemple. Par ailleurs, les eaux dures solubilisent plus de métaux lourds que les eaux douces, ce qui peut poser problème lorsque les canalisations sont encore en plomb.

Plusieurs procédés d’adoucissement (élimination ou diminution de la dureté) de l’eau existent à l’échelle industrielle mais aussi à l’échelle ménagère. Chez soi, on peut utiliser un petit adoucisseur. Il fonctionne sur le principe des échanges d’ions, en remplaçant les ions calcium et magnésium par des ions sodium .

M.A.B.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article