Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

 

"Les fours du monde brûlent 2 000 000 000 tonnes de charbon par an. Au contact de l'oxygène, ce charbon ajoute 7 000 000 000 tonnes de dioxyde de carbone par an à l'atmosphère", alertait déjà ce texte publié en Nouvelle-Zélande il y a un siècle.

 

Le voilà devenu viral 104 ans après.

Publié en Nouvelle-Zélande, un article datant de 1912 établissait déjà un lien entre la combustion des énergies fossiles et le réchauffement climatique, comme le rapporte le média américain Quartz.

 
 

"La consommation de charbon impacte le climat. Les fours du monde brûlent 2 000 000 000 tonnes de charbon par an. Au contact de l'oxygène, ce charbon ajoute 7 000 000 000 tonnes de dioxyde de carbone par an à l'atmosphère. Cela a pour effet d'étouffer la planète sous l'équivalent d'une énorme couette de lit et de faire augmenter les températures. Les conséquences risquent d'être dommageables pour les siècles à venir".

Dépendance au charbon

Ce n'est pas la première fois historique que notre dépendance au charbon est pointée du doigt à cause de ses effets néfastes sur l'environnement. Aujourd'hui largement reconnu par la communauté internationale, ce lien de cause à effet avait déjà été mentionné dans la presse en 1883. Surtout, il a été discuté bien plus tôt dans les cercles scientifiques.

Ainsi, en 1824, le physicien français Joseph Fourier avait observé que la composition de l'atmosphère avait une incidence directe sur le climat. Cette idée a ensuite essaimé à la faveur du travail d'un certain Svante Arrhenius, qui a publié en 1896 une étude intitulée "De l'influence de l'acide carbonique dans l'air sur la température du sol", rappelle Quartz.

De quoi peut-être calmer certains climatosceptiques qui estiment que le débat sur le réchauffement climatique est une invention de la modernité pour servir des causes politiques.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article