Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

Une instruction du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire vient d’être adressée aux walis de la République en vue de prendre impérativement et sans tarder les mesures coercitives requises à l’encontre des entreprises industrielles polluant les plages, les rivières et les milieux urbains.

Ladite instruction datée du 9 août 2019 et signée de la main du ministre Salah-Eddine Dahmoune  fait référence à touts les textes législatifs et réglementaires prévus et assure de leur stricte application à l’encontre des pollueurs qui déversent sans vergogne les rejets industriels dans la nature avec tous les risques qu’ils provoquent sur la santé publique et sur l’environnement en général.

Ainsi, les walis sont tenus de procéder l’application stricte de l’instruction à travers la vérification de la conformité des établissements industriels à la réglementation en vigueur et à l’intensification des visites d’inspection et des constations pratiques au niveau des entreprises industrielles concernées pour vérifier leur conformité aux règles établies et fixées par le décret exécutif n° 06-141 du 10 Avril 2006.

Ceci implique aussi la rédaction des procès verbaux de constat relatifs aux infractions commises par les services responsables, l’établissement d’une mise en demeure par les walis conformément aux procès verbaux de constat avec un délai de 30 jours pour rectification de la situation et levée de réserves.

Dans le cas de la non-levée de réserves, les walis de la Républiques établissent, en fonction des cas soulevés, un arrêté d’interdiction d’émission des rejets d’effluents liquides industriels ou un arrêté de fermeture de l’établissement jusqu’à l’éradication de la pollution.

Il est demandé la prise en considération des effluents au niveau de plages compte tenu de leurs effets néfastes sur l’écosystème, la biodiversité et notamment les ressources halieutiques, de même que de faire participer les bureaux d’hygiène communaux dans cette démarche.

 

Et en vue de parvenir à un environnement propre qui ne porte aucun danger à la santé du citoyen, constituant une priorité extrême pour l’Etat, l’instruction arrêtée par le ministre de l’Intérieur relate la nécessité d’adresser des rapports détaillés, pour accorder l’importance requise à cette question, aux services du département de l’Intérieur sur le déroulement de cette opération d’une manière continue.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article