Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

Ce programme d’activités s’articule autour de plusieurs points permettant ainsi de renforcer le processus de gestion collaborative, avec une attention particulière accordée à l'intégration des populations locales des sites prioritaires de Taessa, Tefedest, Immidir et Serkout. Il permet aussi de consolider les activités destinées au développement d’un partenariat durable en écotourisme.

Après Djanet, l’équipe de la direction nationale des parcs culturels en Algérie s’envole pour l’Ahaggar (wilaya de Tamanrasset), où elle organise, du 15 au 22 du mois en cours, une autre mission qui s’inscrit dans le cadre de l’exécution des activités du projet portant conservation de la biodiversité d'intérêt mondial et utilisation durable des services écosystémiques dans les parcs culturels en Algérie. 

La mission, a indiqué un communiqué émanant de la direction du projet, vise la concrétisation du programme retenu pour le deuxième semestre de l'année en cours concernant l'unité locale Ahaggar. Ce programme d’activités, précise-t-on de même source, s’articule autour de plusieurs points permettant ainsi de renforcer le processus de gestion collaborative, avec une attention particulière accordée à l'intégration des populations locales des sites prioritaires de Taessa, Tefedest, Immidir et Serkout.

Ce programme permet aussi de consolider les activités destinées au développement d’un partenariat durable en écotourisme, souligne-t-on dans le même document qui a mis en exergue l’importance d’impliquer les professionnels du tourisme à travers l’association et les offices locaux du tourisme devant intervenir en coordination avec l'office du parc culturel et la direction de tourisme de wilaya. Et qui dit tourisme, dit aussi artisanat, car ce programme vise à renforcer les petits métiers et les savoir-faire traditionnels locaux en garantissant la fourniture de matières premières aux artisanes du cuir dans les sites d'intervention du projet. 

Il est également prévu lors de cette mission le lancement de la méthodologie de suivi de la biodiversité sur le site prioritaire du Serkout, en partenariat avec les structures en charge de la biodiversité au niveau local et les personnes des ressources du site prioritaire, affirme la direction du projet des parcs culturels en Algérie, en tenant à faire savoir que la réalisation de ce programme s'appuie sur l'implication et la participation de l'unité locale du projet, laquelle veille au renforcement des liens entre l'Office national du parc culturel de l'Ahaggar et les différents partenaires institutionnels ainsi que ceux de la société civile de cette wilaya millénaire pour une meilleure prise en charge de la diversité biologique d'intérêt mondial du parc. 
 

RABAH KARÈCHE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article