Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

La région de Guerbes Sandhadja, classée mondialement, laissée à la merci de toutes les prédations privées (Photo: Karim Tedjani)

La région de Guerbes Sandhadja, classée mondialement, laissée à la merci de toutes les prédations privées (Photo: Karim Tedjani)

Cette fameuse paix, n'est-elle d'ailleurs pas plutôt une guerre silencieuse et invisible contre la société algérienne?

Peut-on vraiment progresser, évoluer, mûrir sans tourner le dos à ses plus médiocres penchants, en refusant toute contrainte responsable, en misant systématiquement sur un pseudo confort égoïste au lieu d'admettre que le chemin qui mène à la véritable démocratie est semé d'embuches et de privations?

Pourra-t-on préserver notre santé physique, morale et mentale, notamment à travers une gouvernance plus responsable de notre environnement, tout en protégeant le droit de chacun de se nuire à lui-même mais aussi à son prochain?

Faurdra-t-il mettre cette responsabilté incontournable entre parenthèse pour éviter les points d'exclamations d'une société aveuglée par tous les mirages du modernisme amnésique des meilleures leçons de la tradition devenue ainsi traditionnalisme vulgaire et obscur, dénué de toute véritable raison?

L'écologie doit veiller non pas à la paix des lâches, mais à promouvoir l'harmonie sociale, ce qui ne veut pas dire que cet équilibre soit immuable ou bien forcement hierachique comme le voudrait autant le modernisme que le traditionnalisme...

Nous sommes à l'aulne d'une nouvelle modernité, d'une remise à jour de la tradition qui doit nous sortir de l'impasse où nous projette chaque jour le monde des quantités sans qualité...

C'est mon humble avis...

 

Karim Tedjani 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article