Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie


 

La forêt de Fergoug envahie par des tonnes de déchets. © D

Transformée au vu et au su de tout le monde en une vaste décharge sauvage, des tonnes de déchets de volailles sont déversés quotidiennement par les gérants des abattoirs clandestins.

La wilaya de Mascara recèle d’énormes potentialités forestières, dont la forêt de Fergoug, dans les monts de Béni Chougrane, et qui chevauche plusieurs communes de la wilaya. Néanmoins, depuis ces dernières années, le citoyen assiste impuissant à la dégradation de ce site, puisque cette forêt s’est transformée au vu et au su de tout le monde en une vaste décharge sauvage.  

Chaque jour, des tonnes de déchets de volailles, à savoir des plumes et autres fientes, sont déversés dans la forêt et les cours d’eau par les gérants des abattoirs clandestins. Cet état de fait, qui s’apparente à un crime contre la nature, a pris, cette dernière décennie, une dimension alarmante et regrettable, notamment dans la région de Mamounia et les localités limitrophes. 

Des tonnes de déchets de volailles, mis dans des sacs d’emballage en plastique ouverts, qui polluent l’atmosphère de la forêt par une odeur nauséabonde de forte intensité, s’accumulent sur les abords de la piste aménagée qui mène au cœur de la forêt de Fergoug à partir du douar Ouled Bouhelal, à Mamounia, et s’amoncellent à plusieurs endroits du tronçon de la RN17A, reliant Mamounia à Mohammadia. Pour Hadj Djellou, un habitué des lieux car il active dans l’apiculture, “les monts de Béni Chougrane se sont transformés, ces derniers temps, en un véritable dépotoir à ciel ouvert.

Les gérants des abattoirs clandestins de volailles, sans aucun respect pour l’environnement, jettent dès la tombée de la nuit toutes sortes de détritus dans la forêt et dans l’oued Fergoug à partir du pont qui l’enjambe”.  Et d’ajouter : “La pollution de l’environnement dans la forêt de Fergoug a atteint des proportions inquiétantes.

À cause de l’accumulation des déchets de volailles et des odeurs dégagées, on assiste ces dernières années à la disparition alarmante des abeilles ! La situation est plus critique que jamais, et cette situation est à même d’inciter les autorités de la wilaya à assumer leurs responsabilités et réagir pour sauver ce qui peut l’être avant qu’il ne soit trop tard.” L’impact négatif des déchets de volailles sur l’environnement est grave pour ne pas dire pire. 

Une étude menée par des chercheurs révèle que les analyses physicochimiques et microbiologiques ont démontré que les déchets de volailles présentent un impact négatif sur l’environnement et la santé publique par leur matière organique périssable et par leur charge microbiologique pathogène importante. De nombreux témoignages ont démontré, en outre, que certaines espèces de la faune et de la flore dans la forêt de Fergoug sont menacées de disparition à cause de la pollution qui ne cesse de s’accentuer de façon dramatique. 

Cet état de fait suscite les interrogations des agriculteurs et apiculteurs activant dans la région, lesquels condamnent tous ces actes, œuvres des pollueurs qui n’hésitent pas à jeter, au vu et au su de tout le monde, leurs détritus dans la forêt en toute liberté et sans qu’ils soient inquiétés.  Et c’est un cri de détresse que lancent les amoureux de la nature qui exhortent les autorités de wilaya à mettre un terme à ce désastre qui porte préjudice à l’environnement et à la santé publique. 

 


A. B.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article