Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

Les sapeurs-pompiers, aidés par les travailleurs communaux et les citoyens, ont pu circonscrire l’incendie qui s’est déclaré vendredi soir dans la vaste forêt de Tala Guilef, au sud de la wilaya de Tizi Ouzou.

Après une lutte acharnée contre les flammes qui aura duré plus de 48 heures, les éléments de la Protection civile et de la Conservation des forêts, appuyés par de nombreux citoyens bénévoles, ont réussi, avant-hier, en fin de journée, à maîtriser l’incendie qui s’est déclaré vendredi soir dans la vaste forêt de Tala Guilef, au sud de la wilaya de Tizi Ouzou.


Les hommes du feu, qui avaient passé plusieurs heures à lutter contre les flammes, sont, finalement, parvenus à l’éteindre vers 16h, et à éviter, ainsi, sa propagation vers les villages proches situés à la lisière de ce dense massif forestier. 


“Je tiens à rendre un hommage particulier à nos éléments et à tous ceux qui étaient présents sur les lieux du sinistre. C’était une lutte acharnée contre des flammes qui menaçaient sérieusement les habitations. 


Et, encore une fois, les citoyens ont fait preuve d’une grande solidarité en prêtant main forte aux pompiers et aux forestiers”, a déclaré, hier, le chargé de communication de la Protection civile à Tizi Ouzou, le capitaine Kamel Bouchakour. 


Pour notre interlocuteur, si durant la journée d’avant-hier et hier, la wilaya de Tizi Ouzou a enregistré une certaine accalmie en termes d’incendies de forêt, il est toutefois essentiel de rappeler que les équipes chargées de la lutte étaient toujours sur le pied de guerre tant cette période marquée par de fortes chaleurs reste très favorable aux départs de feu et nécessite donc une vigilance plus accrue. 


“Pour la journée de samedi, nous avons enregistré 9 incendies, dont un déclaré important à Drâa El-Mizan, alors qu’hier, dimanche, la situation était plus calme. 


Cependant, je lance un appel à la population afin d’éviter les travaux de champ et les opérations d’incinération qui sont souvent à l’origine d’incendies”, a expliqué le même responsable, ajoutant que “même les nombreuses décharges sauvages éparpillées dans la nature, et que nous devons bannir de nos paysages, sont à l’origine des départs d’incendie. Dans tous les cas, des enquêtes ont été ouvertes par la direction des forêts afin de déterminer les causes exactes de ces incendies notamment, à Tala Guilef où nous avons tout fait pour éviter la propagation des flammes vers les villages”, a conclu le capitaine Bouchakour. 


À rappeler que pas moins de six communes de la wilaya de Tizi Ouzou (Aït Khelili, Aït Yahia, Aghribs, Ifigha, Tigzirt et Yakourène) ont été touchées par des feux de forêt durant ce week-end. 

K. Tighil

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article