Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

Par ces temps de canicule, les habitants des localités et mechtas de Boudjenada, de Laâlata, de Boumalek, de Rhamna et d’Ouled Lehoua, relevant de la commune de Guelta Zarga, au nord du chef-lieu de la daïra d’El-Eulma, ont du mal à étancher leur soif. 

En effet, le manque d’eau persiste au niveau desdites localités, et les habitants, qui ne cessent de crier leur détresse, ne savent plus à quel saint se vouer. Ne pouvant plus supporter ce manque d’eau, ils ont organisé dernièrement un mouvement de protestation pour faire entendre leur voix et dénoncer ce qu’ils ont qualifié de mutisme, voire d’indifférence des élus locaux. 
“Cela fait plusieurs mois que nous souffrons du manque d’eau. Nous interpellons le premier responsable de la wilaya, Mohamed Belkateb, pour intervenir afin de mettre fin au calvaire que nous endurons”, nous dira un habitant de la bourgade de Boudjenada, qui compte près de 700 habitants. De son côté, un habitant de Laâlata a tenu à préciser que les habitants sont ruinés par l’approvisionnement en eau de citerne. “L’absence d’eau dans nos robinets nous fatigue et nous a financièrement ruinés. L’eau de citerne est très chère, et nous sommes une localité pauvre. Nous ne pouvons plus supporter ces charges”, dira Mohamed.

Et, comme un malheur n’arrive jamais seul, les sources ainsi que les fontaines et les puits du voisinage ne répondent plus à la forte demande des habitants, lesquels sont obligés de prendre leur mal en patience. “Nous ne demandons que de l’eau potable. Nous n’avons pas demandé une piscine. Notre village manque de tout. C’est un village oublié des autorités locales, mais nous n’avons jamais protesté”, dira un autre habitant du village. Il est à noter que des représentants des habitants nous ont indiqué que l’absence de dialogue avec les élus locaux a empiré les choses. 

De son côté, le président de l’APC, Rouibi El Khier, a indiqué que les procédures administratives et le manque d’enveloppe financière rendent la tâche des élus difficile, cependant il a annoncé que le problème sera réglé dès que les formalités administratives seront réglées.

FAOUZI SENOUSSAOUI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article