Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

LE RAPPORT DE BRUNTLAND publié en 1987, est le texte fondateur du concept de développement durable.

Dans cet extrait, le résumé, pour celles et ceux qui savent lire entre les lignes, de toute l'ambiguité de ce développement durable qui n'est pas juste un concept économique, mais bien un véritable régime politique...

"Les agriculteurs, pasteurs et nomades qui vivent au niveau de subsistance constituent une menace pour la base de ressources environnementales lorsque des circonstances échappant à leur contrôle les contraignent à s’entasser sur des terres ou dans des régions incapables de les nourrir tous.

Les droits traditionnels des ruraux vivant au niveau de subsistance, notamment des agriculteurs itinérants, des pasteurs et des nomades doivent donc être protégés contre les empiétements. Il faut notamment assurer le respect des baux ruraux et des droits communaux.

Si leurs pratiques traditionnelles constituent une menace pour la base de ressources, on peut être amené à restreindre les droits de ces ruraux, mais uniquement après avoir prévu des solutions de remplacement. Dans la plupart des cas, il faut aider ces groupes à diversifier leurs moyens d’existence et à s’insérer dans l’économie de marché grâce à des programmes d’emploi et à la production de certaines cultures commerciales."

Rappellons-le, c'est bien le "développement" qui imposera le plus souvent la contrainte de la sédentarisation à ces nomades ou de l'urbanisation à ces agriculteurs intinérants.

Ainsi, après avoir complémentement dénaturé leur modèle économique naturel par le développement, au nom de la civilisation et du progrès, voici que, au nom de la protection de l'environnement, et surtour de la propriété , le développement durable leur impose de parachever cette transformation en intégrant l'économie de marché...

Bref c'est un comme si la peste qui nous vendait l'hôpital...

 

Source de l'extrait

Rapport de Brundtalnd

5.2 Agriculteurs et pasteurs vivant au niveau de subsistance (p114)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article