Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologie en Algérie

 Par LAKEHAL SAMIR 04 AOÛT 2020 À 9 H 39 MIN

Si le problème de traitement des déchets ménagers a été tout le temps un grand problème pour les pouvoirs publics dans pratiquement toute la wilaya de Tébessa à longueur de l’année, il s’est accentué durant cet été dans la ville de Bir El Ater, 89 km du chef-lieu de la wilaya.

En dépit de quelques efforts fournis pour améliorer le cadre de vie du citoyen, par des actions de bénévolat et de ramassage d’ordures au mois de juin dernier, la situation laisse toujours à désirer.

Un constat amer qui ne cesse de soulever plusieurs interrogations sur les raisons exactes qui ont fait que le chef-lieu de daïra enregistre un grand retard en matière de gestion des déchets ménagers par rapport aux autres régions de la wilaya. Et pourtant, jadis cette ville de plus de 100 000 habitants était réputée pour sa propreté. Elle était l’une des villes les plus propres de Tébessa.

Les habitants de la majorité des quartiers se plaignent des conditions dans lesquelles se trouvent leurs quartiers. Les poubelles et les ordures ménagères cernent les immeubles, les environnements d’établissements scolaires, les maisons, et toutes les artères de la ville. Même les édifices publics ne sont pas épargnés de cette macabre situation.

Une réalité amère est que la ville de Bir El Ater croule sous le poids des ordures, sans le moindre souci des élus locaux qui n’arrivent pas à mettre en place un plan d’action pour la collecte des déchets. Les quelques bacs à ordures placés dans les coins de rue ne sont pas utilisés rationnellement, mais, paradoxalement, les ordures sont déversées et éparpillées ici là.

En somme, la gestion des déchets ménagers du côté de Bir El Ater demeure un véritable casse-tête, aussi bien pour les élus locaux que pour les pouvoirs publics. A quand un traitement des déchets ménagers comme le reste du monde dans cette région un peu perdue à l’extrême sud de Tébessa.

Cette ville censée être une vitrine de l’Algérie, vu sa situation géographique près de la frontière avec la Tunisie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article