Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologique "Nouara"

TUNIS- Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Smail Mimoun, a indiqué mercredi que l’amélioration de la situation sécuritaire en Algérie avait favorisé l’augmentation du nombre des touristes ayant choisi la destination Algérie, estimé à 2,5 millions de touristes en 2011.

Dans une déclaration à l'issue des travaux de la 6e conférence internationale sur la gestion des destinations tenue à Djerba (Tunisie,16 et 17 avril 2012) sur le thème « L’avenir du tourisme en Méditerranée », M. Mimoun a souligné que l’Algérie qui a connu des moments difficiles durant les années 90 amorce « un nouveau départ » favorisé par l’amélioration de la situation sécuritaire à la faveur de la politique clairvoyante de la direction du pays consacrant la réconciliation nationale et la concorde civile.

Il a indiqué en outre que ce nombre est appelé à augmenter grâce au plan adopté en matière de tourisme et prévoyant l’augmentation des capacités d’accueil à 140.000 lits et l’amélioration de la formation dans les métiers du tourisme afin de répondre aux exigences grandissantes des clients.

Il a toutefois reconnu que les recettes en devises générées estimées à 430 millions de dollars étaient insuffisantes insistant dans ce cadre sur le rôle des technologies de communication dans l’attraction des touristes et la nécessité de doter les agences de voyages de ces technologies pour développer la promotion du produit touristique algérien sur le marché international du tourisme.

Le ministre a soulevé la question des investissements dans le domaine touristique en affirmant qu’ils sont désormais pris en charge par les privés eu égard à la transition vers l’économie de marché. Il a précisé, à ce propos, que les investissements du secteur privé atteindront en 2015 prés de 4 milliards de dollars alors que les investissements de l’Etat dans le secteur touristique public seront de l’ordre de 1 milliard de dollars.

Abordant la question de l’intervention de l’Etat dans le secteur du Tourisme, M. Mimoun a précisé que son rôle sera axé sur l’accompagnement, l’orientation et la planification. Les agences de voyages et les Offices locaux prendront en charge, quant à eux, les domaines relatifs à la publicité, la sensibilisation et la promotion, alors que les investissements resteront à la charge des privés, a-t-il ajouté.

S’agissant des moyens susceptibles de promouvoir le tourisme en Algérie, le ministre a indiqué que le pays recèle d’énormes potentialités touristiques dont l’éco-tourisme, le tourisme balnéaire, saharien, thérapeutique, thermal et de montagne. Aussi, a-t-il précisé, l’offre touristique « ne doit pas être confinée au tourisme balnéaire ou à la saison estivale ».

A propos de la 6e édition de la conférence consacrée au tourisme en Méditerranée, M. Mimoun a souligné que cette région attirait le tiers des touristes dans le monde et que la moitié des revenus touristiques dans le monde étaient recueillis par les pays méditerranéens d’où la nécessité de développer des produits touristiques complémentaires afin d’attirer un grand nombre de touristes à la lumière de la concurrence des autres pays notamment d’Asie et d’Amérique.

Il a insisté dans ce sens sur la nécessité d’accorder un intérêt particulier à la rive sud de la Méditerranée notamment en matière de formation dans les métiers du tourisme pour promouvoir les prestations de service et réduire les disparités entre les deux rives de la Méditerranée.

M. Mimoun a enfin souligné l’importance de la création d’un Observatoire dans la région de la Méditerranée pour la réalisation d’études sur les destinations touristiques, la définition des causes pouvant entraver l’essor du tourisme dans la région et la fourniture de données économiques et des exigences des clients aux pays de la région.

Source APS

* Titre de la rédaction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article