Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Karim Tedjani

http://www.leconews.com/

Le réseau de stations d’épuration d’eau continue à se développer en Algérie pour répondre à de multiples besoins : eau potable, irrigation agricole, la protection de l’environnement et la préservation des ressources hydriques.  

 

Cette ambition de l’Algérie passe inéluctablement, donc, par l’exploitation et la mise en service de ces stations dont le nombre devrait atteindre 200 stations d’ici la fin de l’année 2015. Actuellement, on compte à travers l’ensemble du territoire national une centaine de stations. Un chiffre qui sera doublé d’ici l’année prochaine.

« L’ONA emploie 10.000 travailleurs pour gérer 102 stations d’épuration d’eau en exploitation alors qu’une quarantaine sont en construction au profit de l’ONA pour être exploitées en 2015 tandis que les directions de l’eau des wilayas ont aussi des projets ce qui fera en sorte que 200 stations soient en fonction en 2015 ou au plus tard au premier trimestre 2016 »,  annonce  jeudi à Alger le directeur général de l’Office national d’assainissement, Karim Hasni.  

Selon lui, l’Office qu’il dirige gère 350 stations de pompage ainsi que 39.000 km de réseau d’assainissement avec la perspective de récupérer un total de 44.000 km en étendant son activité à de nouvelles wilayas. Karim Hasni, dans son point de presse, évoque la réutilisation de l’eau traitée,  relevant l’importance du processus dans les wilayas à caractère agricole.

A ce propos, il dira que l’ONA procède au traitement tertiaire dans ces zones pour permettre l’irrigation de l’agriculture maraîchère alors que les eaux traitées par procédé primaire et secondaire sont destinées à d’autres usages comme l’industrie.

Par ailleurs, le premier responsable de cet office met en exergue les priorités de l’ONA en insistant sur la protection des barrages afin de ne pas y déverser les eaux usées.  Il  cite, ainsi,  la lutte contre la pollution dans les 14 wilayas côtières et les villes de plus de 100.000 habitants qui doivent être équipées de stations d’épuration.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article