Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web nouara

- Stratégie pour une politique alternative des ''déchets''

Projet proposé par le CIRRE (Collectif d'Information et de Réflexion pour le Respect de l'Environnement)

 

 

« Le Zéro Déchet n'est pas une technologie mais une stratégie. Celle-ci commence à la conception des produits et se termine par le tri des résidus. »

18/12/2003

--------------------------------------------------------------------------------

Le plan départemental d'élimination des déchets ménagers et assimilés doit être modifié car il se révèle inadapté. D'autre part le problème des déchets industriels se pose avec acuité et ne saurait êre laissé entre les mains des entreprises privées.

Dans ce cadre nous proposons:

Le traitement des déchets (ménagers et industriels) au niveau des pays.

La mise en place sur le pays de Charente Limousine d'une stratégie « Zéro Déchet », alternative aux politiques traditionnelles d'élimination expérimentée par de nombreuses collectivités dans le monde.

 


Le document « A Citizen's agenda for Zero Waste » , P. Connett et B. Sheedan ( traduction française disponible sur http://www.ujan.chez.tiscali.fr/zeroD.pdf ) a servi de base à cette recherche.

 


Traiter les déchets au niveau du pays
L' espace privilégié du développement local est aujourd'hui le «pays ».

De taille significative mais restant proche du citoyen, correspondant à un bassin de vie et culturellement homogène, il permettra, s'il est doté de prérogatives véritables, une implication sociale plus affirmée. L'avenir de la démocratie est dans la responsabilisation des individus. La politique des déchets est une des questions à résoudre en priorité pour toute collectivité humaine.

C'est pourquoi nous proposons le cadre du Pays de Charente Limousine comme espace expérimental de mise en place d'une politique « Zéro Déchet ». Celle-ci pourra ensuite être étendue aux autres pays de la Charente aboutissant à une véritable politique décentralisée.

La compétence « traitement des déchets ménagers ou industriels » n'étant pas actuellement dans les attributions du Pays (la compétence « déchets ménagers » est attribuée au SVDM, les D.I.B. vont au privé), cette compétence doit lui être attribuée pour la mise en oeuvre de nos propositions. Nous supposerons ce point résolu pour la suite de notre développement.

Les compétences et les ressources financières correspondantes du SVDM seront attribuées au Pays ce qui laissera au Pays de Charente Limousine toute latitude pour définir une politique.

 


Pourquoi le « Zéro Déchet » ?
Le « zéro déchet » est une philosophie pour guider la conception des produits à l'heure du XXIème siècle. Elle comprend bien sûr le recyclage mais elle va au delà en empruntant une approche globale pour gérer les flux de ressources et de déchets des sociétés humaines.

Le « zéro déchet » maximise le recyclage, minimise les déchets, réduit la consommation et assure que les produits sont réutilisables, réparables ou recyclables dans la nature ou sur les marchés.3

Nous vivons dans une société gaspilleuse d'énergie et de ressources naturelles qui risque d'être asphyxiée par ses rebuts. La réalité de tous les jours est à l'opposé du « développement durable » qui émaille les discours officiels.

Selon un document de la préfecture de la Charente4 « les estimations indiquées concernant le volume [de déchets] à traiter annuellement tiennent compte d'une légère diminution (-0,66 %) par an fondée sur la nécessité d'une politique volontariste pour limiter de manière beaucoup plus forte les déchets à traiter... ».

L'objectif de nos décideurs en matière de déchets est donc une diminution de (-0,66 %) par an ! Quelle ambition, Messieurs!

D'ailleurs, pour Martial Daganaud, vice-président du SVDM, « déchet oui, car le niveau zéro n'existe pas »5.

Pour le SVDM, « malgré tout ce qui se dit, la technologie ne permet pas de recycler 100% des déchets »6. Le président Revereault écrit pourtant dans le même numéro: « Il faut changer les mentalités pour qu'un jour, l'objectif « zéro déchet » soit accessible ».7

 


Un changement d'attitude s'impose donc – en particulier chez nos décideurs - si nous ne voulons pas retrouver tous les 20 ans le rituel problème de la décharge.

Exemple en Charente Limousine:

1983: L'Affit de Roumazières (scandale des déchets industriels dangereux toujours non réglé à ce jour) et le projet de décharge d'ordures ménagères du SICTOM de Confolens-Chabanais à Manot.

2003: Le Chêne ou/et le Bois de Lacaud d'Ansac.

2023: ?

 

http://costkiller.net/tribune/tribu-dechet-cirre.2013-Zero-Dechet-Charente-Limousine.htm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article