Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web Nouara

     

    Ce Salon se veut pour les organisateurs un espace, dédié exclusivement aux technologies, les plus récentes, utilisées pour la préservation de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie.

      D.R

      La 2e  édition du Salon algéro-allemand sur l’environnement, l’eau, l’efficience énergétique et les énergies renouvelables, organisée, sous le haut patronage du ministère de l’Aménagement du Territoire et de l’Environnement, se tiendra au palais de la culture «Moufdi Zakaria»,  du 22 au 24 novembre 2010, à l’initiative de la Chambre algéro-allemande de commerce et  d’Industrie et la coopération technique allemande.
      Ce Salon se veut pour les organisateurs  un espace, dédié exclusivement  aux technologies, les plus récentes,  utilisées  pour la préservation de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie. Cette manifestation, qui réunira une trentaine d’exposants allemands et une quarantaine d’entreprises algériennes  et près de 1.500 visiteurs professionnels qui viendront découvrir, à travers les différents stands, les procédés de gestion des déchets, de  l’eau ainsi que le rôle  des technologies propres dans la réduction de la pollution, débattra également de plusieurs thèmes relatifs au traitement de l’eau, au recyclage des déchets et l’impact des changements climatiques sur les différents secteurs, constituant ainsi une opportunité  pour mieux connaître les potentialités du marché algérien mais aussi proposer le savoir-faire, des entreprises allemandes en matière de protection de l’environnement, notamment dans le cadre du projet relatif au développement propre.
      Il s’agit de faire  profiter les différents acteurs dans le domaine de l’environnement, l’eau et les énergies renouvelables de l’expérience allemande, considérée désormais, par excellence, comme une référence dans le monde.  
      L’Algérie, pour rappel, a consenti des efforts considérables  dans le domaine  de l’environnement, confirmés par la multiplication des stations d’épuration  et les  centres d’enfouissement techniques ainsi que des textes de loi portant sur la préservation des ressources naturelles et la biodiversité qui  sont aujourd’hui, révélateurs du progrès réalisé dans la gestion des problèmes de l’environnement.
      Dans le domaine de la formation, ce sont près de 1.800 délégués  à l’environnement qui ont bénéficié des cycles de formation, initiés, en partenariat avec  la GTZ.
      Le développement économique, caractérisé par  l’émergence d’une industrie et un boom démographique  augmente les risques de pollution et la menace sur  les écosystèmes, à la biodiversité mais aussi  à la couche d’ozone. La recherche de nouvelles solutions pour préserver les ressources naturelles s’avère incontournable et constitue le défi du siècle.    
      Samia D.

      www.elmoujahid.com

       

      Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

      Commenter cet article