Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de web écologique Nouara

• 100.000 ha du Barrage vert seront consolidés par la plantation d’arbres.

Avec un patrimoine national estimé à 4,5 millions d’hectares, l’Algérie a réussi depuis l’année 2000 dans le cadre du Programme national du reboisement (PNR) à boiser une superficie de 460.000 ha et les prévisions des pouvoirs public pour les cinq années à venir tablent sur le reboisement de 100.000 ha/an alors que l’on est, actuellement, à hauteur de 65.000 ha/an.
C’est ce qu’a indiqué le ministre de l’Agriculture et du Développement rural qui s’exprimait, hier, au Village africain, sis à la forêt de Sidi-Fredj (Alger), à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de l’Arbre qui coïncide chaque année avec le premier jour du printemps, soit le 21 mars. Le Dr Benaïssa, qui a été convié à la cérémonie de clôture de la campagne de plantation 2009-2010 organisée par la direction générale, a souligné la nécessité de multiplier les opérations de plantations d’arbres dans les zones steppiques mais aussi autour des bassins versants et des barrages d’eau qui représentent d’ailleurs 60% de la surface concernée par le reboisement et assuré que de telles actions contribuent à lutter contre la désertification comme elles sont vitales pour la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie des citoyens. Le ministre a révélé, en outre, qu’au titre du quinquennat 2010-2014, un programme de réhabilitation du Barrage vert est prévu et a avancé, à ce propos, le chiffre de 100.000 ha qui devront être consolidés par le biais des plantations d’arbres. «Il faut inculquer à nos enfants l’amour de la nature à travers cette culture de reboisement et impliquer les populations en les sensibilisant via le mouvement associatif afin de les associer à ces actions», recommande-t-il en citant, comme exemple, l’opération «Un enfant, une école, un arbre» lancée il y a deux ans par son département et celui de l’éducation et qui vise la plantation de 8 millions d’arbres dans les écoles et dans les lieux avoisinants. «L’on a, à ce jour,  quelque 3,5 millions de plants réalisés», se félicite de son côté le directeur général des forêts, Abdelmalek Titah, au sujet de cette opération, rappelant à cette occasion que la DGF a été chargée de coordonner la mise en œuvre du programme du renouveau rural dont font partie, justement, ces opérations de reboisement. «Tout ceci nécessite, bien évidemment, des enveloppes financières conséquentes, et, pour notre part, on tourne avec un budget annuel de 60 milliards de dinars», confie encore le DGF qui annonce un ambitieux programme lié à la lutte contre la désertification et la réhabilitation de certaines espèces d’arbres délaissées ces dernières années. Il s’agit notamment de l’arganier pour la région de Tindouf, du pistachier d’Atlas pour les régions de la steppe et des hauts plateaux (Saïda, Naâma, El Bayadh,…), de l’acacia Radian (Béchar), et, enfin, du cyprès d’Atlas.
S. A. M.

Termes de recherche utilisés pour cet article:

Source web: http://lereporter.net/journee-mondiale-de-l%E2%80%99arbre-l%E2%80%99algerie-vise-le-reboisement-de-100-000-haan/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article