Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Nouara Algérie", un réseau algérien de bonnes volontés écologistes

Vous désirez être référencé dans notre annuaire des associations environnementales algériennes? Cliquez ici 

Nouara est un blog totalement dédié aux questions d'environnement, d'écologie en Algérie.

Vous trouverez  dans ce blog crée en 2010:

Plus de  5000 ressources web compilées et classées en catégories ( articles de presse,  vidéos, études scientifiques, tutoriels, éditos ect...)

Des centaines d'articles éditoriaux  de Karim Tedjani, créateur de cet outil web de sensibilisation, d'information  et de réflexion.

Ce dernier est un militant écologiste indépendant et conférencier

Des dossiers écologiques qui ne concernent pas seulement l'Algérie, mais aussi le reste du Maghreb, de l'Afrique et bien entendu de la Planète.

 


 

 

A propos de Karim Tedjani

 

Tedjani Karim est un militant écologiste algérien,  bloggeur indépendant qui active sur le web autant que sur le terrain algérien  depuis 2009.

C'est  un amoureux  fou de l'Algérie, de ses paysages, de sa biodiversité,  autant que de sa grande variété de manières d'être Algériens et Algériennes. 

Ecologiste algérien, il place l'écologie algérienne  dans sa réflexion, son discours ainsi que ses actions, comme un véritable projet de société et de modernité

Karim Tedjani est le créateur du concept de "DAROLOGIA"  une approche à la fois locale et universelle de l'écologie algérienne.

Auteur, photographe, conférencier, animateur d'ateliers, il publie de nombreux articles et photos inspirés par tous ses  voyages en Algérie à travers plus d'une quarantaine  de wilayas.

Il aura ainsi pu rencontrer et collaborer avec beaucoup de celles et de ceux qui activent pour l'écologie et l'environnement en Algérie,  à l'échelle tant locale, nationale, qu'internationale.  

 

Contactez Karim Tedjani via "FACEBOOK"

 

Publié par Revue de Web Nouara


 

Alger le 03 janvier 2013

 

 

A l’issue d’une rencontre-débat tenue au niveau du siège du groupe parlementaire de la formation politique FFS (Algérie) et certains membres du collectif euro maghrébin anti-gaz de schiste de la région centre.

 

Le groupe s’est mis d’accord sur les points suivants :

 

1- Nous mettons en garde contre la fracturation hydraulique étagée multidirectionnelle pour l’exploitation du gaz de schiste, cette méthode d’extraction est déstabilisatrice de l’équilibre de la nappe phréatique dont le plancher risque de se fissurer et provoquer une catastrophe géologique et écologique sans précédents.

 

2- Nous interpelons les consciences vives de la nation et les décideurs de mettre l’intérêt suprême du peuple algérien et des futures générations au-dessus de toutes autres considérations et profits du moment.

 

3- De l’avis des experts, l’Algérie n’a pas besoin d’exploiter les hydrocarbures non conventionnels, le désert algérien recèle beaucoup de richesses hors hydrocarbures dans le domaine minier et solaire.

 

4-Avec un potentiel solaire de 3000 h par an, l’Algérie pourra subvenir à ses besoins énergétiques à concurrence de 40 % d’ici 2030 et développer l’agriculture saharienne, engager le vrai développement durable.

 

5- Préparer dès maintenant l’après pétrole avec les rentrées d’argent du potentiel existant, tout en engageant une vraie politique agricole, valoriser l’homme et la terre.

 

6- Investir dans les ressources humaines, des professeurs, des docteurs, des ingénieurs, des techniciens et de toute la matière grise algérienne, tout le génie algérien sera mobilisé pour un développement durable réel et effectif, sans recourir à des solutions miracles extrêmement dangereuses pour nous et les générations futures.

 

7- Ne pas exploiter le gaz de schiste maintenant, les technologies actuelles sont archaïques.

 

 

3 janvier 2012.

Pour le collectif euromaghrébin anti-gaz de schiste :

Mr Guemra Mourad, Président de l’association eco energie, Blida

Le Docteur Sahnoune fatiha, Chercheur en ENR au centre de développement des énergies renouvelables Bouzaréa (CDER).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article