Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouara Algérie.com

Ecologie, environnement, nature, économie verte et développement durable en Algérie

"Santé et environnement tissent des liens cosmopolites" Par UFC

Site de l'université de Franche-Comté
En Direct





Récemment agréé par le CNRS, le groupement de recherche international (GDRI) Santé des écosystèmes et écologie des maladies environnementales met en lien les concepts d’écologie et les sciences de la santé. Il marque de sa reconnaissance des travaux de recherche engagés depuis plus de vingt ans au laboratoire Chrono-environnement de l’université de Franche-Comté.


Préparation du matériel d’échantillonnage dans la station de terrain de Xiji, région autonome Hui du Ningxia, Chine Définir la bonne santé d’un écosystème, et déterminer ensuite si cet environnement est favorable ou non à la bonne santé des personnes, telles sont les conclusions que les spécialistes tirent du rapprochement entre les concepts d’écologie et les sciences de la santé. Une spécialité du laboratoire Chronoenvironnement, dont l’expertise, au sein du GDRI, se complète de celle de laboratoires et instituts du monde entier. Des parasitologues d’Angleterre et du Japon, des épidémiologistes et des généticiens moléculaires d’Australie, des écologues, des cliniciens et des spécialistes de santé publique de Chine, forment un réseau d’excellence autour des chercheurs et techniciens de Chrono-environnement et des géographes de ThéMA, intervenant aux côtés de leurs collègues comtois pour la partie spatialisation et modélisation des données. « Ces partenariats sont tous engagés de longue date, le GDRI les dotera de meilleures possibilités d’échanges et les rendra plus lisibles », se félicite Patrick Giraudoux, coordinateur du groupement. Les méthodes scientifiques relient avec un même fil conducteur des thèmes comme la propagation de l’échinococcose alvéolaire en Europe et en Asie, ou la diffusion de la cysticercose, impliquant les larves de Taenia et responsable de centaines de milliers de malades en Chine et en Indonésie.


Certains sujets relèvent de l’imbrication entre faune sauvage et anthropisation. Dans le Yunnan en Chine, deux parcs nationaux appellent l’appui scientifique du laboratoire Gestion de la faune sauvage et santé des écosystèmes créé dans la province en 2012 avec le soutien des chercheurs bisontins (cf. en direct n° 243 de juillet - août 2012).


Leur intervention met en scène un troupeau de plus de quatre-vingts éléphants ayant élu domicile dans les cultures de la région de Puer, des Rhinopithèques bruns menacés de disparition dans des forêts tropicales culminant à 4 000 m d’altitude, ou encore leurs cousins gibbons vivant quelques étages plus bas à 2 500 m.

 

Préparation du matériel d’échantillonnage dans la station de terrain de Xiji, région autonome Hui du Ningxia, Chine

 

 

Contact : Patrick Giraudoux 

Laboratoire Chrono-environnement 

Université de Franche-Comté / CNRS
Tél. (0033/0) 3 81 66 57 45

Article publié dans le numéro 249 de Septembre 2013

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Karim Tedjani

Karim Tedjani est un blogeur indépendant très concerné par les questions de l'environnement ainsi que de l'écologie en Algérie... Depuis 2009 , il sillonne autant le web que son vaste pays d'origine; afin de témoigner, d'apprendre, mais aussi de militer...
Voir le profil de Karim Tedjani sur le portail Overblog

Commenter cet article